Meghan Markle et Harry : et maintenant, ils ont décidé de rendre folle Beatrice d’York !

Nouvel épisode de tensions entre les Sussex et la famille royale d'Angleterre ! Alors que le mariage de Beatrice d'York est attendu comme un nouveau souffle dans le tumulte qu'a connu la couronne cette année, il pourrait en être autrement... Au cœur de cette affaire, Meghan et Harry, pourtant de l'autre côté de l'Atlantique ! Et pour cause, ils tardent à répondre à l'invitation de la fille du prince Andrew pour son mariage avec Edoardo Mapelli Mozzi qui se tiendra le 29 mai 2020 à la Chapelle Royale du Palais St James, souligne le Sun.

L'ambiance n'est pas au beau fixe autour des Sussex ces derniers mois. Après avoir négocié le départ de leurs fonctions royales, déménagé outre-Atlantique, fait face à un accueil pas toujours très chaleureux au Canada... Ils se sont récemment vus contraints de renoncer à la marque Sussex Royal. A cette annonce, le couple s'est plaint d'une différence de traitement par rapport à d'autres membres titulaires de la famille royale, eux aussi employés en dehors de l'institution. Ces "autres membres" ? Beatrice et Eugenie d'York, les filles du prince Andrew et de Sarah Ferguson. Entre les cousins non plus, l'atmosphère n'est pas idéale !

Beatrice dans l'attente

Peut-être cela expliquerait-il la réponse, plus que tardive, des parents d'Archie quant à leur présence au mariage de Beatrice d'York ? De quoi agacer la future mariée ! "La relation n'est plus ce qu'elle était", a déclaré un ami du couple au magazine anglais. Mais cela aurait commencé bien avant

Retrouvez cet article sur GALA

Megxit : cet épisode qui a signé la rupture entre la reine et le prince Harry
La chanteuse Duffy révèle avoir été droguée, violée et séquestrée pendant des jours
VIDÉO - Gérard Lanvin, fier de sa petite-fille Zénia : "Je suis un grand-père rock'n'roll"
Affaire Sarah Abitbol : son confident Bruno Solo révèle qu’il y en a des dizaines comme elle
Le prince Harry est arrivé au Royaume-Uni : premiers pas en mode incognito depuis le Megxit