Meghan Markle et Harry : cette lourde ardoise laissée au peuple britannique

Meghan Markle et le prince Harry ont célébré leurs noces de cuir, symbole de la deuxième année de mariage, le 19 mai dernier. Mais le mariage du siècle semble déjà bien loin, surtout pour les Britanniques qui ont toujours le fameux Megxit en travers de la gorge. La réputation de la famille royale d'Angleterre a été touchée. Mais son portefeuille aussi. Le contribuable britannique a également trinqué. Selon le Daily Mail, plus de 44 millions de livres sterling (soit environ 49 millions d'euros) ont été nécessaires pour entretenir le couple de Sussex pendant ces deux années mouvementées.

"Les véritables chiffres pourraient être plus élevés, étant donné l'opacité qui entoure plusieurs aspects des finances royales, rendant l'obtention de données plus précises compliquée", souligne Norman Baker, l'auteur de l'article. Logiquement, ces dépenses pharaoniques auraient dû être stoppées après le 31 mars 2020, quand Meghan et Harry ont officiellement abandonné la royauté. Mais la réalité est toute autre.

Les travaux de Frogmore Cottage remboursés, oui mais...

Le duc et la duchesse de Sussex ont fait rénover le Frogmore Cottage dans l'optique d'y habiter, mais n'y sont restés que six mois. Coût total de l'opération ? 2,4 millions de livres sterling (2,6 millions d'euros). Ils se sont engagés à tout rembourser, à raison de 18 000 livres par mois (à peu près 20 000 euros). Le remboursement va donc prendre un certain temps…

Les dépenses de Meghan et Harry, pour leurs domestiques notamment, ont

Retrouvez cet article sur GALA

“Agnès Buzyn, c’est l’assurance de perdre” : le casse-tête de la majorité pour les municipales à Paris
Zara Tindall met un petit coup de pression à Kate Middleton et William
"Ce sera terrible pour moi" : Sidonie Bonnec meurtrie par l'arrêt de son émission avec Thomas Hugues
"J'aurais misé sur tout le monde sauf sur toi" : pourquoi Cyril Lignac (Tous en cuisine) n’était pas pris au sérieux
Une télé-réalité chinoise a-t-elle contribué à répandre le coronavirus en France ?