Meghan Markle et Harry, un "manque de respect stupéfiant" envers la reine ?

Maintenant que leur départ est acté, ne reste plus qu'à en définir les termes. Meghan Markle et le prince Harry sont en pleines négociations avec la reine Elizabeth, et se sont vus refuser l'utilisation de la marque Sussex Royal à partir du printemps 2020, car ils n'en ont légalement pas le droit selon la monarque. En réponse, dans un article récapitulant tous les conditions de leur départ publié sur leur site, ils ont confirmé qu'ils ne l'utiliseront pas et ont précisé que légalement, rien ne leur interdit d'utiliser Sussex Royal en dehors du Royaume-Uni.

Le journaliste controversé Piers Morgan, qui ne se gêne pas pour critiquer la duchesse de Sussex, a réagi sur Twitter : "Le manque de respect stupéfiant qu'ils montrent envers la reine est scandaleux. Pour qui se prennent-ils ?" Tom Bower, biographe du prince Charles interrogé par le Daily Mail ce samedi 22 février, s'en prend directement à Meghan Markle. Pour lui, le public "voit enfin [sa] vraie nature et [ses] véritables motivations". "Ses commentaires à propos de la décision de la reine transpirent la rancune. J'ai peur que la situation ne s'empire", confie-t-il.

"Harry n'a pas besoin d'utiliser le mot 'royal'"

Pour Richard Fitzwilliam, ancien rédacteur en chef du Who's Who international il était "complétement inutile" de faire cette déclaration. "Au fond, ils veulent dire que la famille royale ne peut pas les empêcher de l'utiliser, mais qu'ils ne l'utiliseront pas", a-t-il analysé pour le tabloïd.

Richard Eden, chroniqueur

Retrouvez cet article sur GALA

Lambert Wilson, une voix unique : découvrez son surnom peu flatteur à l'école
François Fillon : ses virées avec ses amis motards
Le prince Andrew fragilisé : un nouveau témoignage vient contredire son alibi dans l’affaire Epstein
PHOTO - Iris Mittenaere, radieuse et amoureuse pour une balade en patins en plein New York
Ce journaliste de BFMTV a "touché le fond" après les attentats : "j'ai eu des idées sombres"