Meghan Markle et Harry : leur fils Archie en contact régulier avec Elizabeth II grâce à une nouvelle initiative

Retourner à l’école à bientôt 94 ans, c’est ce qui est en quelque sorte en train d’arriver à la reine Elizabeth II. En pleine crise du coronavirus, la nonagénaire a quitté le palais de Buckingham pour le château de Windsor, où il y a beaucoup moins de personnes à côtoyer (100 contre 500 à Buckingham). Mais dans ce contexte très compliqué, comment ne pas totalement couper les ponts avec sa famille et continuer à communiquer ? Il y a une solution toute trouvée : les appels vidéo, selon le Telegraph. Quand elle a été couronnée en 1953 devant des millions de téléspectateurs, elle était sans doute loin d’imaginer qu’un jour elle utiliserait des techniques aussi modernes pour communiquer avec ses arrière-petits-enfants. Mais comme avec le Covid-19, chaque contact physique est un danger, surtout pour les personnes âgées, il est beaucoup plus prudent d’utiliser ce moyen de communication, qui nécessite une petite formation.

« Comme les grands-mères et les arrière-grands-mères à travers le pays, la reine doit recevoir un cours intensif sur la façon de passer et de recevoir des appels vidéo, afin qu'elle puisse parler aux membres de la famille qui ne peuvent pas la voir en personne », résume le Telegraph. Un mode de communication nouveau pour la reine, et qui pourra servir de façon pérenne pour entretenir un véritable lien avec Archie, le fils du prince Harry et de Meghan Markle, qui avaient décidé de renoncer à leurs engagements royaux et de quitter le Royaume-Uni.

Les appels vidéo, l’ancienne

Retrouvez cet article sur GALA

Pandémie : quand Elise Lucet s'étonnait des deux milliards de masques achetés par Roselyne Bachelot
VIDÉO - Quand Michel Drucker présente Vivement Dimanche seul sur le plateau : “C’est intime”
Meghan Markle et Harry fêtent les mamans : comment ils se démarquent de Kate Middleton et William
Un troisième ministre positif au coronavirus : “que des symptômes bénins”, rassure Emmanuelle Wargon
Coïncidence : les films du week-end de France 2 sont des productions... Corona !