Meghan Markle et Harry : cette cagnotte gênante pour les "aider à payer leur hypothèque"

·1 min de lecture

Quelques jours après l'entretien choc des Sussex avec Oprah Winfrey, Anastasia Hanson, une résidente, vivant à 25 minutes du manoir du couple royal, a lancé une cagnotte participative destinée à rembourser l'hypothèque contractée par Meghan Markle et le prince Harry afin de pouvoir s'offrir leur luxueuse propriété californienne après que la famille royale a décidé de leur "couper les vivres". Baptisée "Don de 5 dollars à Harry et Meghan pour acheter une maison à 3,61 livres sterling", cette campagne de crowdfunding a pour but "d'aider les Sussex, qui valent des millions, et qui traversent une période très difficile", rapporte le site Mirror.

Sur la page hébergée par la plateforme GoFundMe, la voisine âgée de 56 ans a sérieusement appelé le public à faire "un don en liquide afin de d'aider le couple royal à rembourser son hypothèque de 6,8 millions de livres sterling", soit presque 10 millions d'euros. Cette bienfaitrice 2.0 espérait atteindre 7,1 millions de livres (environ 10 millions de dollars) mais la cagnotte a rapidement été close alors qu'elle n'avait récolté que 80 livres. Toujours selon le site, cette idée d'aider le couple royal serait survenue lorsque les parents d'Archie ont déclaré à Oprah Winfrey qu'ils n'étaient plus supportés financièrement par la famille royale britannique depuis la mise en place effective du Megxit. "Nous vivons grâce à l'argent que ma mère m'a laissé. Sans cela, nous n'aurions pas pu partir", a déclaré le prince Harry à la présentatrice star. (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Drame à Argenteuil : Eva Longoria ébranlée par la mort tragique d'Alisha... Son geste de soutien
César 2021 : Roselyne Bachelot, en coulisses, n’a pas « digéré » les attaques contre elle
Meghan Markle encore décriée : ce prince qui ne l'épargne pas
Meghan Markle et le prince Harry : le couple qui valait 100 millions !
VIDÉO - Christophe et Julie (Loft Story) se confient sur Loana : "Dans le loft il y avait déjà cette bipolarité"