Meghan Markle et Harry accusés de "trahir" la famille royale

·1 min de lecture

De l'amour à la haine. Il y a un an, Meghan Markle et Harry renonçaient à leurs titres royaux. Une décision difficile à accepter pour les Britanniques qui considéraient alors "qu'ils formaient un super couple", comme le relate la biographe Penny Junor dans les colonnes de Metro ce mercredi 31 mars. Depuis lors pourtant, Harry, autrefois considéré comme "un royal extrêmement populaire" et son épouse, qui faisait alors figure de "grand atout pour la famille" royale, se sont attirés les foudres de leurs anciens partisans.

"Un an plus tard, je pense que beaucoup de gens sont vraiment en colère et pensent qu'ils ont trahi leur famille", explique la journaliste. Et d'évoquer l'interview vérité des Sussex avec Oprah Winfrey au cours de laquelle l'ancienne actrice a accusé la Firme de racisme : "ils ont lancé une énorme bombe sur l'institution et ont en quelque sorte frappé le Royaume-Uni (...) Ce sont des accusations vraiment terribles qui vont rester."

D'autant plus que les parents du petit Archie ne se sont pas arrêtés là. Dans les jours qui ont suivi leur interview, Gayle King, qui fait partie de la garde rapprochée de Meghan Markle, dévoilait la teneur des discussions entre Harry, Charles et le prince William, précisant que "leurs échanges n'ont pas été productifs". Une énième "trahison" pour Penny Junor qui peine à voir comment la famille royale pourrait surmonter cet affront. "Je ne sais pas comment tout cela va se résoudre car Harry a prouvé qu'il n'est pas digne de confiance, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTOS - Edouard Philippe : qui sont les membres de sa galaxie ?
"Un enfer" : Jean Dujardin se lâche sur la série "Un gars, une fille"
INTERVIEW - Faustine Bollaert, son coup de gueule de parent : "Nous avons les épaules de moins en moins larges"
Meghan Markle et Harry laissent une adolescente bouche bée
Xavier Dupont de Ligonnes : que devient la maison du crime ?