Meghan Markle encore ridiculisée : ces excuses publiques cachant un méchant tacle

1 / 21

Meghan Markle “maîtresse séductrice” : les confidences d’un ancien camarade de lycée

"Ai-je poussé le bouchon un peu trop loin ? Probablement", c'est par cette phrase que le célèbre journaliste Piers Morgan a fait son mea culpa. Le présentateur de Good Morning Britain, qui s'en est pris à plusieurs reprises à Meghan Markle et au prince Harry, a présenté ses excuses d'après le Daily Mail. Dans un entretien accordé au Sunday Times, il a reconnu qu'il a rendu les "choses trop personnelles", et s'est trop impliqué sur le sujet.

Pour rappel, Pierce Morgan a régulièrement attaqué Meghan et le prince Harry, notamment après qu'ils aient annoncé leur décision de renoncer à leurs fonctions royales afin de fuir les critiques incessantes des médias. Il reprochait à la duchesse de Sussex d'avoir abandonné la famille royale et d'avoir poussé son époux à quitter l'Angleterre. L'an passé, il avait également accusé l'américaine de "jouer cette énorme carte de victime", si bien que désormais, "plus personne n'est autorisé à les critiquer."

Une bonne résolution : laisser les Sussex tranquilles et... s'intéresser "aux sujets qui comptent vraiment" !

Malgré ses critiques virulentes, le journaliste a décidé de changer son fusil d'épaule. Ainsi, il a reconnu avoir été trop loin et a décidé de tempérer ses propos à l'avenir. "Est-ce que je pense que cela va régir et tempérer la façon dont je parle à présent ? Absolument", a-t-il lâché. Toutefois, il n'a pu s'empêcher de tacler une nouvelle fois Meghan Markle, manifestement très influente sur Harry, en précisant qu'il était "au mieux de

Retrouvez cet article sur GALA

Kate Middleton : qui est Emilia Jardine-Paterson, cette amie indispensable dans sa garde rapprochée ?
Le prince Harry commence à parler comme Meghan : ce mimétisme remarqué
Renaud : qui est Dominique, cet ex qui l’a aidé en coulisses ?
Les 12 coups de midi : Eric de retour sur une vidéo postée par Jean-Luc Reichmann
Michel Cymes s'attaque à "la modestie" de Didier Raoult : ce billet cinglant