Meghan Markle enceinte : pourquoi elle a d'abord caché sa 2e grossesse

·1 min de lecture

Le 14 février, date des plus symboliques, Meghan Markle et le prince Harry ont annoncé qu'ils attendaient un deuxième enfant. Mais pourquoi Meghan Markle a-t-elle décidé de d'abord cacher sa deuxième grossesse ? Le magazine People, renseigné par une source proche du couple royal, nous donne quelques éléments de réponse ce 18 février. En réalité, la comédienne américaine ne s'attendait pas à retomber enceinte si rapidement après sa fausse couche de juillet. Le prince Harry et elle ont d'ailleurs mis du temps à se détendre au sujet de cette nouvelle grossesse. Stressés et marqués par la fausse couche, ils ont préféré attendre un stade plus avancé de cette deuxième grossesse, de peur qu'il n'arrive à nouveau quelque chose.

Il faut dire que cette deuxième grossesse, Meghan Markle et le prince Harry l'ont attendue et désirée. "Ils aimeraient un frère ou une sœur pour Archie", avait confié l'experte royale Katie Nicholl à l'aube de cette année 2021, "ils font tout pour." Le fils de Lady Diana et son épouse sont les heureux parents du petit Archie et ont "toujours voulu qu'il ait un frère ou une soeur proche en âge", toujours selon la même source. Archie, qui fêtera ses 2 ans le 6 mai, a d'ailleurs une place centrale dans l'annonce de ce futur royal baby. "Nous confirmons que Archie s'apprête à devenir grand-frère. Le duc et la duchesse de Sussex sont ravis d'attendre leur deuxième enfant", a en effet annoncé le couple qui vit désormais à Santa-Barbara, en Californie, dans une déclaration (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Disparition de Delphine Jubillar : "Arrêtez !", sa belle-mère lance un cri du coeur
"Vous êtes foutu" : le jour où Philippe de Villiers a averti Emmanuel Macron
Mort de Marie-France Pisier, une amie sème le trouble : "Elle savait beaucoup plus de choses qu’elle n’en a dites"
Princesse Eugenie : son accouchement a nécessité un acte chirurgical
PHOTO - Charles, l'adorable royal baby du Luxembourg, remontre le bout de sa frimousse