Meghan Markle brise à nouveau le protocole dans sa dernière apparition publique avec Harry

·1 min de lecture

La famille royale risque encore de grincer des dents. Meghan Markle et le prince Harry ont accepté de parler au micro du podcast Teenage Therapy. Le duc et la duchesse de Sussex ont accepté d'enregistrer un épisode avec les jeunes qui cherchent à aider les adolescents et jeunes adultes avec le slogan : "parce que nous aussi on a des problèmes". S'il n'est pas rare de voir le couple se mobiliser pour la bonne cause, il est toutefois surprenant de connaître leurs prises de position en politique.

Pour sa rencontre avec les jeunes de Teenage Therapy, Meghan Markle avait choisi une tenue lourde de sens. En effet, sur son T-shirt, les lettres RBG, une référence à Ruth Bader Ginsburg. Disparue le 18 septembre dernier, elle était membre de la Cour suprême des États-Unis et la deuxième femme à y avoir siégé, après Sandra Day O'Connor qui a quitté ses fonctions en 2006. Sa carrière a été marquée par ses idées progressistes au sein de la Cour et son engagement pour le droit à l'avortement. Autre détail lourd de sens : sur le masque de Meghan Markle était inscrit "When There Are Nine", traduisez "Quand il y en aura neuf", en référence au neuf juges qui occupent la Cour suprême des Etats-Unis et la présence écrasante d'hommes.

View this post on Instagram

Teenager Therapy x Harry and Meghan Some of the sweetest and most genuine people out there. Extremely thankful they were interested in our work and took the time out of their day to support us. #teenagertherapy (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Delphine Boël : le roi Albert II de Belgique a finalement rencontré sa fille illégitime de 52 ans
Letizia d'Espagne sans talon : elle mise sur un look sobre avec une veste à carreaux
Kate Middleton : cette sortie cachée avec ses enfants que Buckingham refuse de commenter
Meghan et Harry : cette luxueuse villa où ils ont organisé leur dernier projet public
Lady Di : cette angoisse pour ses fils William et Harry après sa sulfureuse interview confessions