Meghan Markle bientôt en politique : un nouvel indice le laisse penser

·1 min de lecture

Tandis que le prince Harry a accepté un nouveau poste à la Silicon Valley, Meghan Markle lorgnerait plutôt sur Washington. Les rumeurs l'affirment et un nouvel indice pourraient bien les confirmer. Selon le tabloïd britannique The Daily Mail, ce mardi 23 mars, la duchesse et son époux se seraient associés à une certaine Genevieve Roth qui n'est nulle autre que l'une des responsables de la campagne présidentielle de Hillary Clinton en 2016, en charge de l'engagement créatif. Autre détail potentiellement lourd de sens : elle a travaillé main dans la main avec Michelle et Barack Obama, alors locataires de la Maison-Blanche, dans le cadre de l'initiative Let Girls Learn.

Mais pour l'heure, les ambitions politiques de l'ex-actrice ne restent que présumées. Genevieve Roth aurait accepté le poste de conseillère stratégique principale pour Archewell. Sa propre agence à impact social, baptisée Invisible Hand, travaillerait aussi en collaboration avec la fondation des Sussex, "sur des initiatives et des campagnes", d'après nos confrères d'outre-Manche. Toujours est-il que, depuis le retour de Meghan Markle dans sa Californie natale, les rumeurs se font de plus de plus tenaces. Notamment à la suite de sa mobilisation ferme contre les violences policières et racistes, redevenues sujet de débat en raison de l'assassinat de George Floyd. Si elle cultive le mystère autour de ses projets, alors qu'elle s'apprête à devenir mère pour la seconde fois, l'épouse du prince Harry a déjà trouvé un adversaire (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Jean Castex au coeur d'un "scandale" ? Le Premier ministre victime d'une fake news
Insolite : Emmanuel Macron interviewé par Nikos Aliagas... en Grèce
Phoebe Dynevor de Bridgerton en couple ? Son amoureux n’est pas un inconnu
Meghan Markle : tout ce qu'elle a perdu en renonçant à ses devoirs royaux
Kate Middleton tata : « Ça lui a vraiment redonné le sourire »