Quand Meghan Markle alertait ses amis sur son sort : "Comme la mort par 10 000 coups de lames"

·1 min de lecture

"Je ne voulais pas continuer à vivre". Ce dimanche 7 mars, Meghan Markle révélait à Oprah Winfrey avoir été en proie à des pulsions suicidaires peu de temps après son mariage avec Harry. Une période extrêmement difficile durant laquelle la maman du petit Archie, désespérée, aurait fait part de sa souffrance à son entourage, révèle le journaliste Omid Scobie, ami intime du couple, dans les colonnes du Harper's Bazaar.

Après avoir alerté et tenté d'obtenir de l'aide de la famille royale, Meghan Markle, qui "n'avait jamais ressenti cela auparavant", s'est finalement tournée vers l'un de ses amis. Au plus mal et terrorisée à l'idée d'intenter à ses jours, elle comparera alors cette expérience à une sensation de "mort par 10 000 coups de lames". Des appels à l'aide qui seront fort heureusement entendus par Harry et ses proches, mais royalement ignorés par la Firme à en croire l'ancienne actrice.

"Je leur ai expliqué que je devais aller quelque part pour recevoir de l'aide", expliquait-elle ainsi au cours de son entretien vérité. Et d'ajouter : "Ils m'ont dit que je ne pouvais pas être aidée, que ce ne serait pas bon pour l'institution." De graves accusations corroborées par l'actrice américaine Janina Gavankar, proche de Meghan Markle, qui, ce mercredi 10 mars, assurait sur le plateau de This Morning que "la famille royale et le personnel étaient bien au courant de l’étendue du problème", remettant ainsi en cause les dires de Buckingham Palace. Et la comédienne d'insister, assurant (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDÉO - "Des commentaires sur du vide !" : Anne Nivat défend Jean-Jacques Bourdin
Liz Hurley trompée par Hugh Grant car... il était "de mauvaise humeur"
Kate Middleton a aussi épuisé son staff : ce vieux dossier déterré
Contre-attaque du prince William, rififi chez les Dabadie... Les 6 infos de la semaine
Emmanuel Macron influenceur : la grande fierté de l’Elysée