Meghan Markle acceptée par Elizabeth II pour son métissage : la terrible accusation

L’intégration de Meghan Markle dans la famille royale ne s’est pas déroulée de la meilleure des manières. Peu habituée aux usages de la Cour, la duchesse de 38 ans a commis de nombreux faux pas après son mariage avec le prince Harry, célébré le 19 mai 2018. Mais il n’y a pas que pour ses manquements au protocole que la fille de Doria Ragland a été décriée par une partie des Britanniques. Certains ont jugé qu'elle n'avait pas vraiment le profil recherché par le clan Windsor. Elle, qui avait autrefois épousé le producteur Trevor Engelson, était déjà une femme divorcée au moment de sa rencontre avec le petit frère du prince William. Un statut qui, rappelons-le, avait valu à Wallis Simpsons, la compagne du prince Edouard VII, d’être répudiée par le clan. Sans compter qu’elle était à l’époque actrice, les fans la connaissant surtout pour son rôle de Rachel Zane dans Suits. Pourtant, c’est à la surprise générale que la reine Elizabeth II a accepté qu’elle épouse son petit-fils. Et la raison avancée ne ferait pas honneur à Sa Majesté !

Meghan Markle acceptée en raison de sa couleur de peau ?

Selon Lady Colin Campbell, c'est parce que Meghan Markle est issue du métissage qu'elle a été acceptée dans le clan. En effet, elle affirme que le prince Harry n'aurait jamais été autorisé à épouser une starlette d'Hollywood si celle-ci avait été blanche de peau. Si la reine Elizabeth II a fait une concession, ce serait donc simplement par stratégie. "Cela rend la monarchie représentative de la Grande-Bretagne

Retrouvez cet article sur Voici

Pierre Niney : sa compagne dévoile une rare photo de leur fille et envoûte les internautes
VIDEO Les Reines du shopping : le maquillage d’une candidate désespère Cristina Cordula
PHOTO M Pokora de retour en France avec son fils Isaiah
Michou : sa nièce fait une surprenante révélation sur le testament de l’homme en bleu
VIDEO Affaire conclue : très bavard, un vendeur fait l’expertise à la place de la commissaire-priseur