Meghan Markle a abandonné ses démarches pour devenir britannique

Meghan Markle est partie et elle ne reviendra pas. Alors que la nouvelle de leur séparation de la famille royale est tombée il y a une semaine, Harry, sa compagne et leur fils Archie sont d’ores et déjà partis vivre près de Vancouver, en Colombie-Britannique, au Canada. Ils renonceront ensuite à leurs titres d’altesse royale au printemps, et se sont engagés à rembourser de nombreux frais personnels engendrés alors qu’ils faisaient encore partie du clan Windsor, qui étaient donc payés par le contribuable. Outre leur déménagement, symbole fort marquant leur éloignement radical avec la famille royale, The Sun a également appris que Meghan Markle souhaitait mettre fin à une action légale qu’elle avait initiée à la suite de son mariage avec Harry, en mai 2018 : une procédure de naturalisation.

Le tabloïd rapporte que Meghan a en effet abandonné l’idée de devenir citoyenne britannique. Le procédé requiert que le demandeur ou la demandeuse n’ait pas quitté le pays plus de 270 jours les trois ans qui précèdent la demande, dont 90 jours lors de la dernière année. Selon une source gouvernementale du Sun, le fait que l’actrice et son mari aient choisi de partir vivre au Canada ne montre pas "un fort engagement envers le Royaume-Uni ni une envie d’y vivre", bien que les Sussex aient fait part de leur intention de partager leur temps entre l’Amérique du Nord et la Grande-Bretagne.

À moins que Meghan et Harry ne reviennent vivre presque uniquement au Royaume-Uni - ce qui a désormais peu de chances

Retrouvez cet article sur GALA

PHOTO - Kate Middleton révèle à nouveau ses talents de photographe pour une occasion très spéciale
Maïtena Biraben : son bras-de-fer avec Canal+ n’est toujours pas terminé
PHOTO - Jade Hallyday à la plage : ce cliché qui impressionne les internautes… et la fille de Pascal Balland
Mort de Kobe Bryant : qui est sa femme Vanessa ?
Kobe Bryant et sa fille Gianna tués dans un accident d'hélicoptère : l'immense tristesse des internautes