Meghan Markle : 40 messages d’insultes par jour pour son amie, elle craque

·1 min de lecture

Elle est à bout. Depuis plusieurs mois, Jessica Mulroney, la meilleure amie de Meghan Markle, est victime de cyber-harcèlement. Sur Instagram, la styliste canadienne de 40 ans craque et publie l’un des 40 messages de haine qu’elle reçoit quotidiennement. "Mulroney a l'air d'une vieille femme, peut-on lire. Elle a toujours la tête et le cou penchés vers l'avant, un peu courbés. Sa bouche est toujours ouverte aussi." Elle poursuit: "Je ne vais même pas commencer par cette tête massive. Elle s'habille comme une vieille femme de 20 ans... Qu'est-ce qui est "à la mode" dans cette chose ? [sic]"

À côté de sa publication Instagram, Jessica Mulroney écrit qu’elle ne "prétendra pas être une victime." "Mais imaginez recevoir des messages comme celui-ci 40 fois par jour pendant des années, lance-t-elle à ses abonnés. Ce sont des femmes qui vous dissèquent à tel point que cela impacte votre santé mentale. Ce sont des femmes qui utilisent les réseaux sociaux pour vous mettre dans l’embarras et vous blesser. " Avant de conclure, la meilleure amie de Meghan Markle, qui a démarré le tournage de sa série documentaire, note: " Imaginez maintenant que votre fille ne reçoive qu’un seul message comme celui-ci. Un seul. En tant que mère ou père, comment vous sentiriez-vous ? "

La genèse de cette affaire remonte au mois de juin. Alors que le monde s’est mis en ébullition suite à l’assassinat de George Floyd, Jessica Mulroney s’est violemment disputée avec Sasha Exter, une influenceuse afro-canadienne, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Laeticia Hallyday impudique sur les réseaux sociaux : cette habitude déconcertante pour son entourage
"Votre silence m'a démolie", Emmanuel Macron interpellé par une célèbre actrice
Claudia Cardinale : l’homme qui l’a violée a tenté de reprendre contact avec elle
VIDÉO - Manuel Valls touché par la Covid-19 : sa belle mère est morte de la maladie
Märtha Louise de Norvège et son compagnon déguisés en aliens : leur costume d’Halloween détonne