Meghan et Harry : leur histoire d'amour au coeur de l'intrigue pour la saison 2 de Bridgerton ?

·1 min de lecture

Le temps est au beau fixe pour la série La Chronique des Bridgerton ! Le beau Regé-Jean Page qui y incarne le ténébreux duc de Hastings vient tout juste de recevoir la récompense le couronnant meilleur acteur dans un rôle dramatique lors des NAACP Image Awards. Alors que l'acteur voit déjà son agenda se remplir à la vitesse de l'éclair, il doit néanmoins garder de la place pour la deuxième saison de Bridgerton...

Car Shonda Rhimes et les scénaristes de la série n'en ont évidemment pas fini avec l'adaptation des romans à succès de Julia Quinn. Interrogée par la chaîne Entertainment Tonight, l'une des actrices s'est montrée assez loquace sur la suite des évènements et a donné de gros indices quant à la poursuite de l'intrigue. Adjoa Andoh qui incarne dans la série la duchesse de Danbury, a par exemple révélé que l'une des intrigues secondaires, deviendrait centrale; on suivra ainsi cette fois Lord Anthony Bridgerton - incarné par l'acteur Jonathan Bailey - respectant ainsi la chronologie des romans de Julia Quinn. Le Vicomte qui m'aimait, le deuxième livre de sa saga romanesque, est en effet consacré au frère aîné de Daphné qui cherche à son tour à se marier. Moins de sexe craignent les fans de la saison 1, encore sous le choc des épisodes 5 et 8 ? L'actrice de 58 ans tient à rassurer les amateurs de Bridgerton sur ce point comme Bailey l'avait fait avant elle : "S'il dit que ça va être sexy, alors il sait de quoi il parle (...) je ne pense pas que le public sera déçu, disons les (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Patrick Cohen « rincé » : le chroniqueur de C à vous se confie sur son quotidien très chargé
Grégory Basso fauché ? L'ancien "millionnaire" se confie sur sa période de disette
Jean Castex : cette conséquence inattendue de sa vaccination à l'AstraZeneca
Capitaine Marleau bientôt en couple ? Corinne Masiero rêve d'autres "plans" pour son personnage
Louise Bourgoin : pourquoi elle ne veut pas militer pour la réouverture des cinémas