Meetings avec jauges : une atteinte à la démocratie ?

·1 min de lecture

Parmi les mesures sanitaires que pourrait prochainement prendre le gouvernement pour juguler la cinquième vague de Covid-19, une pourrait avoir un impact sur la campagne présidentielle : celle du retour des jauges pendant les meetings. Alors que ceux d'Eric Zemmour et de Jean-Luc Mélenchon ont fait salle pleine dimanche, cette question agite et divise l'exécutif. 

Un paramètre inédit

La macronie n'a toujours pas tranché. Alors que la campagne présidentielle s'emballe, les chiffres de l'épidémie repartent à la hausse. C'est donc une question nouvelle, un paramètre inédit sur lequel doit statuer Emmanuel Macron. Faut il, oui ou non, davantage contrôler les rassemblements politiques ? Faut-il instituer un barème, autrement dit une jauge maximale de personnes pouvant rentrer dans une salle où un candidat à l'Elysée donne un discours ? "Pourquoi pas", répond laconiquement un proche du président.

 

 

>> À LIRE AUSSICoronavirus : quelles mesures risquent d'être annoncées par le gouvernement ?

Mais si la question n'est pas évacuée, elle est source de vives interrogations dans la macronie. Le palais, divisé entre, d'un côté, le souhait de limiter la propagation du virus, de l'autre, la crainte qu'une telle mesure soit vue comme une atteinte à la démocratie. Le Conseil constitutionnel a déjà considéré qu'une activité politique ne pouvait être soumise au pass sanitaire. Qu'en sera-t-il alors des jauges ? À quatre mois du scrutin, l'exécutif n'a aucune envie de se prendre les pied...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles