Meeting de Zemmour: Mediapart annonce avoir déposé plainte après l'agression de ses journalistes

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Edwy Plenel
    Journaliste et essayiste français
- - JOEL SAGET © 2019 AFP
- - JOEL SAGET © 2019 AFP

Une autre équipe de journalistes prise à partie. Edwy Plenel annonce ce lundi soir que Mediapart ainsi que deux de ses journalistes ont déposé plainte pour violences et menaces après le meeting d'Éric Zemmour à Villepinte (Seine-Saint-Denis).

"Suite aux violences subies au meeting d'Éric Zemmour, Mediapart et les deux journalistes agressés Célia Mébroukine et Armel Baudet ont déposé plainte ce lundi pour violences et menaces", a tweeté le journaliste.

Les deux journalistes du pureplayer, Célia Mebroukine et Armel Baudet, rapportent avoir été insultés par des personnes assistant au meeting et avoir reçu des coups anonymes dont certains à l'arrière de la tête.

Précisant avoir été identifiables par la bonnette de leurs micros, les deux journalistes expliquent s'être fait traiter de "pourris", de "gauchistes" et ajoutent avoir même été visés par un appel à une éventuelle "ratonnade".

En parallèle de ces faits rapportés par nos confrères, une équipe de l'émission Quotidien a dû être exfiltrée de la salle après avoir reçu des messages d'insultes.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles