En meeting, Hidalgo appelle à l'union face au risque de "retour en arrière"

1 / 2

En meeting, Hidalgo appelle à l'union face au risque de "retour en arrière"

"Face à ce risque de vivre moins bien demain, de baisser les bras face au dérèglement climatique", Anne Hidalgo a appelé ce mercredi ses soutiens à se mobiliser dès le premier tour des municipales pour la porter vers un deuxième mandat à la mairie de Paris.

Faire "un Paris écologique et solidaire", poursuivre la politique de logement, diminuer la place de la voiture, végétaliser la ville ... la maire PS sortante a égrené les principales mesures de son programme au cours de son premier meeting de campagne, à l'Elysée Montmartre.

"Une leader d'exception"

Devant près d'un millier de soutiens, d'élus et de têtes de liste, et après des discours de l'humoriste Christophe Alévêque, de Beate et Serge Klarsfeld, la candidate a estimé qu'"il ne faut pas minimiser l'enjeu de cette élection".

Le risque est, selon elle, celui d'un "retour en arrière (avec) une ville qui s'éteint peu à peu", avec "le retour des voitures", où l'ambition serait "de ne surtout rien changer" ou "de ne plus construire de logements sociaux alors que nous en avons cruellement besoin" ou "augmenter le tarif des cantines".

"Nous devons nous unir", a lancé dans une incantation Anne Hidalgo, devant une salle mobilisée mais pas comble qui a pu visionner une vidéo du maire de Los Angeles Eric Garcetti, saluant en Mme Hidago "une leader d'exception".

En tête des sondages

"À celles et ceux qui croient que ce Paris est acquis, dites-leur que nous avons face à nous des partisans...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi