Meeting à Villepinte : Marine Le Pen étrille Macron, "candidat de la finance"

France 3

Nicolas Dupont-Aignan en ouverture du dernier grand meeting de Marine Le Pen ce lundi 1er mai à Villepinte (Seine-Saint-Denis). C'est tout un symbole. Acclamé par des milliers de sympathisants FN, le leader de Debout la France a scellé l'alliance historique conclue entre les deux partis ce week-end. En souhaitant

faire barrage à la finance incarnée par Emmanuel Macron, Marine Le Pen a fait référence à la campagne du candidat Hollande en 2012. Il faisait de la finance son adversaire "sans nom et sans visage".

Discours offensif et rassembleur

"Aujourd'hui, l'adversaire du peuple français c'est toujours le moine de la finance, mais cette fois, il a un nom, il a un visage, il a un parti. (...) Il s'appelle Emmanuel Macron", a déclaré Marine Le Pen. Dans un discours offensif qui se voulait aussi rassembleur, la candidate du Front national n'a pas eu un mot sur l'Europe et la monnaie unique. Marine Le Pen qui se présente comme la candidate du peuple ne dispose plus que de quelques jours pour convaincre et rassembler au-delà de son camp.

Retrouvez cet article sur Francetv info

VIDEO. "Don't boo. Vote" : quand Emmanuel Macron reprend une formule de Barack Obama
Présidentielle : pour Gérard Collomb, Marine Le Pen n'a "plus de programme" après "son changement de pied sur l'euro"
Présidentielle : dix choses que vous ignorez peut-être sur Marine Le Pen
Front national : Marine toujours rattrapée par Le Pen ?
Si j'étais... Nicolas Dupont-Aignan

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages