En meeting à Lille, Aubry réserve ses coups les plus durs à Macron

En meeting à Lille, Aubry réserve ses coups les plus durs à Macron

Elle n’a rien perdu de son mordant. En retrait ces derniers temps à cause d’une opération du dos, Martine Aubry a condamné avec force ce mercredi soir le choix de Manuel Valls de voter Emmanuel Macron. Mais c’est surtout contre le candidat d’En Marche! que la maire de Lille a lâché ses coups, lors d’un meeting de soutien à Benoît Hamon dans sa ville.

"Non à monsieur Macron, qui se dit ni de gauche ni de droite, mais qui n’est ni de gauche… ni de gauche", a taclé l’ex-première secrétaire du PS, reprenant le bon mot de François Mitterrand à l’égard des centristes ("qui sont ni de gauche ni de gauche").

Aux élus socialistes qui rallient Emmanuel Macron, Martine Aubry a encore adressé ce message peu flatteur pour l’ancien ministre de l’Economie:

"Etre socialiste, ce n’est pas soutenir en 2012 François Hollande, le candidat qui disait 'j’aime les gens et pas l’argent', puis soutenir en 2017 le candidat qui dit 'j’aime l’argent et pas les gens'".

"Qu’on arrête avec ce soit-disant vote utile!", a poursuivi la maire de Lille, alors que les soutiens d’Emmanuel Macron le présentent souvent comme le seul candidat à même d’empêcher une victoire du Front national.

"Que la France insoumise vote utile"

Pour Martine Aubry, pas question de choisir "la régression économique et sociale" incarnée selon elle par l’ex-secrétaire général de l’Elysée et François...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages