Médine porte plainte contre Aurore Bergé qui l'a qualifié de "rappeur islamiste"

Romain Herreros
·Journaliste politique
·1 min de lecture
Aurore Bergé photographiée à l'Assemblée nationale (illustration) (Photo: AFP)
Aurore Bergé photographiée à l'Assemblée nationale (illustration) (Photo: AFP)

Le rappeur Médine dit attendre "une condamnation et des excuses publiques" après des propos tenus par la députée des Yvelines.

POLITIQUE - La polémique lancée par Frédérique Vidal sur “l’islamo-gauchisme” qui “gangrène” l’université aura donc débouché sur une procédure judiciaire. Ce mardi 23 février, le rappeur Médine annonce dans Mediapart avoir déposé plainte contre la députée LREM des Yvelines Aurore Bergé. En cause, des propos que l’intéressée a tenus jeudi 18 février sur LCI, qualifiant l’artiste de “rappeur islamiste”.

Alors que la présidente déléguée du groupe LREM à l’Assemblée apportait son soutien à la ministre de l’Enseignement supérieur, elle a cité en exemple une conférence donnée par le rappeur à l’École normale supérieure pour illustrer “ce qui se passe dans les universités françaises”. Voici donc ce qu’elle a déclaré: “Vous avez par exemple ce rappeur islamiste Médine, vous savez, celui qui disait qu’il fallait tuer les laïcards, est-ce légitime qu’une école aussi prestigieuse que l’ENS donne la parole à celui qui appelle au meurtre?”.

La candidate malheureuse à la présidence du groupe LREM fait ici référence au titre “Don’t laïk”, sorti en 2015, dans lequel l’artiste rappe: “Crucifions les laïcards comme à Golgotha”. Auprès de Mediapart, Médine conteste une nouvelle fois tout appel au meurtre (ce qui est de toute façon interdit) et estime que l’élue macroniste est allée trop loin. “C’est la fois de trop”, regrette-t-il, avant de préciser les raisons qui le conduisent à porter plainte pour diffa...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

Ce contenu peut également vous intéresser :