Médicaments anti-inflammatoires : ils pourraient aggraver les maux de dos sur le long terme

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Tom Merton via Getty Images
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Prendre de l’ibuprofène ou un autre médicament anti-inflammatoire régulièrement pourrait augmenter le risque de développer une douleur chronique, révèle une étude.

Contre le mal de dos, nombreux sont ceux à avoir le réflexe de prendre un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Disponibles sans ordonnance, ces médicaments soulagent rapidement. Mais ils ont aussi des effets secondaires. Une nouvelle étude publiée dans la revue Science Translational Medicine révèle ainsi que ces médicaments pourraient accentuer le risque de développer une douleur sur le long terme.

Pour arriver à ce constat, les chercheurs ont suivi 98 patients souffrant de lombalgie aiguë pendant trois mois. Ils souhaitaient mieux comprendre l’évolution de la lombalgie aiguë vers la lombalgie chronique.

70% plus de risques

Verdict : ceux qui consommaient le plus de médicaments anti-inflammatoires comme l’ibuprofène pour traiter les maux de dos avaient un risque 70% plus élevé de développer une douleur à long terme, par rapport à ceux qui avaient utilisé des alternatives comme le paracétamol.

Les chercheurs ont également étudié des souris de laboratoire. Ils ont découvert qu'il y avait une réduction de l'activité des neutrophiles, un type de globule blanc qui aide à guérir les tissus endommagés et à guérir les infections. Ils pensent donc que les anti-inflammatoires peuvent atténuer la réponse du système immunitaire.

"Nos résultats suggèrent qu'il est peut-être temps de reconsidérer la façon dont nous traitons la douleur aiguë", conclut Massimo Allegri, médecin à la Policlinico de l'hôpital de Monza, en Italie, et à l'Ensemble Hospitalier de la Côte en Suisse. Ces résultats doivent cependant être confirmés par des essais cliniques.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Chacun d’entre nous a été ou sera touché par ce mal une fois dans notre vie"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles