Mediapart lève le voile sur les millions russes de Benalla

LExpress.fr
Des contrats avec des proches de Poutine auraient été noués avant et après son départ de l'Élysée pour 2,2 millions d'euros.

L'affaire Benalla prend une nouvelle ampleur. Lors du dernier épisode de ce feuilleton, on apprenait que l'ancien chargé de mission de l'Élysée avait noué des liens d'affaires avec des oligarques russes. De nouvelles révélations de Mediapart ce lundi confirment, preuves à l'appui, qu'Alexandre Benalla a été l'architecte, depuis l'Élysée, d'un contrat sécuritaire avec un proche de Poutine, soupçonné de connivences avec le milieu mafieux.  

Benalla connexions

Le site d'investigation révèle ainsi que l'ancien conseiller de Macron a conclu certaines de ces affaires depuis l'Élysée même, et qu'un contrat avec un second oligarque russe proche de Vladimir Poutine a été passé. Des contrats dont le montant s'élève à 2,2 millions d'euros, dont une partie a été perçue par Alexandre Benalla au Maroc, selon Mediapart. Suffisamment pour que l'affaire Benalla devienne "un scandale d'État", estime Edwy Plenel, le fondateur du site, sur Twitter. 

LIRE AUSSI >> Affaire Benalla : "une affaire de cornecul" pour Castaner 

Mediapart dévoile ainsi qu'à l'Élysée, tandis qu'il était habilité "secret-défense", Alexandre Benalla a "personnellement négocié un contrat de sécurité de 294 000 euros avec un oligarque proche de Vladimir Poutine", selon les propos d'un ancien policier dont la société a été sous-traitante du marché. "Les négociations, commencées début 2018, se sont tenues dans un café proche de l'Élysée, mais aussi dans les locaux du parti présidentiel, La République en Marche (LREM)", précise le site. 

Deux oligarques proches de Poutine

Les affaires ne se seraient pas arrêtées là. Depuis son licenciement à la suite de l'affaire des violences du 1er-Mai, Alexandre Benalla animerait en sous-main une société baptisée France Close Protection, qui a récupéré le contrat de l'oligarque Iskander Makhmudov, soupçonné de liens avec la mafia. Le tout, pour un montant de 980 000 euros, dont un tiers aurait été versé depuis une société à Monaco. 

Or, il s'agit précisément de l'oligarque dont L'Express révél...Lire la suite sur L'Express.fr

L'appel entre le garde du corps de Le Pen et Benalla confirmé

Mediapart lève le voile sur les millions russes de Benalla

Affaire Benalla: "une affaire de cornecul" pour Castaner

Benalla: simple amende pour le couple de la Contrescarpe