Meaux : ivre, il se retrouve dans la rue en sous-vêtements, le visage en sang

Guénaèle Calant
Illustration. Le parquet a requis 18 mois de prison, dont six ferme, avec mandat de dépôt, à l’encontre du prévenu

A l’issue d’une soirée alcoolisée dans un appartement, une dispute très violente a éclaté entre deux amis. L’un d’eux a été écroué hier, après avoir été condamné par le tribunal correctionnel de Meaux pour violence.


La soirée entre couples a dégénéré à cause d’un orgasme trop bruyant. Et les conséquences sont lourdes : un jeune homme s’est retrouvé le visage tuméfié et un autre a été condamné ce lundi, par le tribunal correctionnel de Meaux, à un an de prison, dont deux mois ferme, avec mandat de dépôt.

C’est dans la nuit de vendredi à samedi que les esprits se sont échauffés dans un appartement de Meaux. Il est 2 h 20 du matin lorsqu’un automobiliste voit, rue Gallieni, un homme en sous-vêtements, le visage ensanglanté.

Derrière la vitre du box du tribunal, le prévenu, âgé de 22 ans, a reconnu ne pas se souvenir de toute la soirée. Lui, sa compagne et son bébé d’un mois, se trouvaient chez un couple de Meldois. Trois des quatre convives avaient ingurgité six bouteilles de whisky !

« Alors que l’autre couple est parti se coucher dans sa chambre, vous et votre compagne avez eu des relations sexuelles sur le canapé », a rappelé la présidente Emmanuelle Teyssandier-Igna. La jeune femme faisant trop de bruit, le propriétaire des lieux a demandé à travers la porte de baisser le volume. Et là, très énervé, le prévenu a déboulé dans la chambre.

Etranglement, coups de poing, menaces avec un couteau : la victime, tirée par les cheveux jusqu’à la cuisine, s’est retrouvée à genou. Avant de s’enfuir. « C’est très petit ce que j’ai fait. Je suis outré de ma personne. C’était un ami. Je ne trouve pas les mots », a bredouillé le prévenu, visiblement sincère.

La victime, qui a refusé de déposer plainte, s’est présentée en début d’audience. Mais, se sentant mal, elle est repartie.

Le parquet a requis 18 mois de prison, dont six ferme, avec mandat de dépôt. « Mon client reconnaît les faits, même si une partie de la scène lui échappe complètement », a plaidé l’avocate de la défense Me (...)

Lire la suite sur LeParisien.fr

Relation avec une élève de 14 ans : le prof condamné à 18 mois de prison avec sursis
Moissy-Cramayel : CréerMonLivre.com fait de vous un personnage de roman
Dammartin-en-Goële : des riverains s’opposent à la construction d’habitations collectives dans leur quartier
Lognes : un homme frappé avec une barre de fer, en marge d’un match de foot
Noisiel : Mathieu Viskovic rencontre Nestlé France, jeudi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages