McDonald's a-t-il cédé un restaurant pour "entraver l'implantation" de SUD?

1 / 2

McDonald's a-t-il cédé un restaurant pour "entraver l'implantation" de SUD?

L'administration du travail a considéré que la vente du McDo des Champs Élysées par la chaîne en décembre visait à "entraver l'implantation" du syndicat Sud. Elle a ainsi bloqué le transfert des salariés de l'antenne.

Le transfert de salariés protégés du restaurant McDonald's des Champs-Élysées à Paris, cédé en décembre, a été refusé par l'administration du travail pour qui la cession visait "à entraver l'implantation" de SUD dans l'entreprise, a-t-on appris vendredi auprès du syndicat.

L'établissement des Champs-Élysées était auparavant détenu par la société McDonald's Paris Nord, qui regroupait 13 restaurants de l'enseigne. Il a été cédé à compter du 1er décembre à une société sous forme d'une joint-venture à parité avec McDonald's Paris Nord. Deux autres restaurants, ceux de Wagram et Provence, ont aussi été cédées à deux autres sociétés. 

Pour le syndicat SUD, devenu majoritaire sur l'établissement des Champs-Élysées aux élections professionnelles de juin et disposant depuis de deux sièges au comité d'entreprise de McDonald's Paris Nord, cette cession annoncée en septembre "n'avait qu'un seul but, se débarrasser des élus SUD".

Entraver SUD et favoriser FO

L'inspection du travail vient de lui donner raison en refusant le transfert des élus dans la nouvelle société, a précisé le syndicat, qui appelle à un rassemblement ce vendredi devant le restaurant.

Dans la décision concernant l'un des élus SUD, datée du 22 décembre et notifiée lundi, l'administration conclut que "s'il est vraisemblable que la cession des restaurants Wagram et Provence résulte d'un choix...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages