"McCartney III": comment Paul McCartney a mitonné seul son dernier album

Magali Rangin
·2 min de lecture
Paul McCartney le 31 mai 2016 en concert à Paris - Bertrand Guay - AFP
Paul McCartney le 31 mai 2016 en concert à Paris - Bertrand Guay - AFP

McCartney III, l'album que Paul McCartney publie ce vendredi 18 décembre, est une double curiosité. D'une part, il suit McCartney II, sorti il y a quarante ans, mais il a également été conçu en plein confinement. McCartney, premier volet de cette trilogie était paru en 1970.

Si cette année 2020 a été bonne à quelque chose, c'est à inspirer les artistes. Le prolifique musicien n'avait pas prévu de sortir un album cette année. D'autant que son dernier album, Egypt Station remonte à 2018 seulement.

"Ce qui m'étonne, livrait le 5 décembre dernier au New York Times l'alerte septuagénaire, c'est que je n'en aie pas marre de la musique. Parce que j'aurais dû m'ennuyer il y a des années." Car si McCartney III est seulement son troisième véritable album solo, c'est son 18e album post Beatles.

• Un album de confinement

C'est pourtant bien l'ennui, ou du moins le désœuvrement, qui l'a mené à composer cet album. "J'étais confiné dans ma ferme [dans le Sussex, au sud de la Grande-Bretagne], avec ma famille et j'allais dans mon studio tous les jours", a-t-il ainsi expliqué sur son site.

"Je devais travailler un peu sur la musique d'un court-métrage d'animation, et je me suis rendu compte que ça me plaisait beaucoup. Alors j'ai regardé les dernières chansons que j'avais écrites. J'avais des trucs sur lesquels j'avais travaillé au fil des ans, mais parfois le temps avait passé et c'était resté à moitié fini."

https://www.youtube.com/embed/2oSmP3GtOBk?rel=0

"C'était assez libérateur de faire ces chansons", livre-t-il également, en raison de leur côté "fait-maison", sans pression extérieure. "J'étais confiné avec Mary [sa fille aînée, photographe] et sa famille. C'était chouette! Mary cuisine très bien, donc quand je rentrais du studio, le repas était en route, et se retrouvait pour boire un verre avant de dîner. Ils me demandaient 'Tu as fait quoi aujourd'hui?' Et c'est devenu un petit rituel - je sortais mes petits livres, je jouais la musique sur mon téléphone".

• McCartney homme-orchestre

Confinement oblige, le bassiste de Liverpool a essentiellement travaillé seul sur cet album, enregistrant ainsi la plupart des instruments lui-même.

"Chaque jour, je commençais à enregistrer avec l'instrument sur lequel j'avais écrit la chanson, puis je superposais le tout progressivement; c'était très amusant", explique l'homme-orchestre de génie.

Sur des photos prises par sa fille Mary, on voit ainsi Sir Paul à la contrebasse, à la batterie, et à la basse. C'est également le thème de son clip, sorti ce vendredi et réalisé par Roman Coppola, celui de Find My Way. Paul McCartney y manie avec la même aisance, guitare sèche ou électrique, piano, ou batterie...

Article original publié sur BFMTV.com