Mbappé à Madrid: à quoi pourrait ressembler le onze du Real la saison prochaine?

Le Real Madrid a-t-il (vraiment) besoin de Kylian Mbappé? La question s’est posée de plus en plus souvent à mesure que l’on s’approchait de ce que l’on savait inéluctable, à savoir le transfert de la star française vers le plus grand club du monde, tandis que le Real brillait sur la scène européenne.

>> Mbappé au Real Madrid: les infos EN DIRECT

Sans lui, mais avec le Brésilien Vinicius Jr et l’international anglais Jude Bellingham, deux autres candidats au Ballon d’or, le Real Madrid a été sacré champion d’Espagne pour la 36e fois avant de soulever une 15e Ligue des champions, la deuxième en trois ans, un trophée derrière lequel Mbappé court depuis sept ans et son arrivée au PSG.

Le club madrilène entretient un certain savoir-faire en la matière, qui ne dépend d’aucune star. Mais la Casa Blanca est aussi un refuge pour les stars offensives, et elle ne pouvait passer à côté de cette opportunité de recruter libre l’un des meilleurs joueurs du monde pour ouvrir une nouvelle ère des Galactiques. Quitte à fragiliser un collectif bien huilé? Carlo Ancelotti est passé maître dans l’art de gérer un vestiaire peuplé d’egos surdimensionnés.

Son prochain défi consistera à faire jouer ensemble Kylian Mbappé et les vedettes déjà installées que sont Vinicius et Bellingham pour tirer le meilleur de cette association prometteuse tout en préservant l’équilibre d’un effectif stable, dont le visage devrait peu changer à l’intersaison. "Les bons joueurs doivent savoir jouer ensemble. L'important est de maintenir un équilibre", avait expliqué Carlo Anceloti lors d'une conférence de presse au mois de février.

4-4-2 ou 4-3-3? Ce que ça pourrait changer

Même s’il s’est accoutumé à ce rôle de 9 où il jouissait d’une grande liberté d’action au PSG, Kylian Mbappé n’a jamais caché qu’il préférait évoluer sur le côté gauche, un couloir qu’il devra sans doute céder au Brésilien Vinicius, au moins dans un premier temps, comme il a pu le faire avec Bradley Barcola à Paris. Dans le 4-4-2 en losange du Real Madrid, Mbappé se placerait alors dans l’axe droit de l’attaque d’une équipe construite autour de Jude Bellingham, positionné en soutien des attaquants.

Dans cette configuration, les Français Aurélien Tchouaméni et Eduardo Camavinga accompagneraient sans doute Federico Valverde pour muscler l’entrejeu du Real Madrid, à moins que l’entraîneur ne sacrifie l’un de ses milieux de terrain, a priori l’un des deux Français, pour permettre à Rodrygo de former avec Mbappé et Vinicius un nouveau trident offensif susceptible de faire trembler l’Europe dans un 4-3-3.

La presse espagnole imagine aussi Carlo Ancelotti muscler son 4-4-2 pour mieux occuper le terrain sur la largeur en utilisant Valverde à droite et Jude Bellingham au poste de relayeur gauche devant un double pivot, et ce afin de libérer Mbappé et Vinicius des tâches défensives.

"Pour moi, les choses les plus importantes dans une équipe sont: la qualité et l'équilibre. Si vous êtes capable de combiner ces deux choses, vous aurez du succès", a estimé Carlo Ancelotti le 17 février. Le technicien italien sait qu'un équilibre rompu par des stars qui jouent pour elles-mêmes n'apportent que des désillusions. Et il veillera à ce que cela n'arrive pas.

Le onze probable du Real en 4-4-2 la saison prochaine: Courtois - Carvajal, Militao, Rüdiger, F. Mendy - Valverde, Tchouaméni, Camavinga, Bellingham - Vinicius, Mbappé.

Le onze probable du Real en 4-3-3 la saison prochaine: Courtois - Carvajal, Militao, Rüdiger, F. Mendy - Valverde, Tchouaméni (ou Camavinga), Bellingham - Rodrygo, Mbappé, Vinicius.

Article original publié sur RMC Sport