Mazarine Pingeot : ces images cultes avec François Mitterrand qui continuent de l'embarrasser

·1 min de lecture

Elle reste embarrassée. Ce lundi 4 janvier, Mazarine Pingeot était l'invitée de l'émission La Bande Originale animée par Nagui sur France Inter, à l'occasion de la sortie de son nouveau livre Et la peur continue. L'animateur lui a évoqué une récent documentaire diffusé sur France 5 dans lequel on la voit partager des images de complicité avec son père, François Mitterrand. L'ancien président de la République imitait notamment JR Ewing et Sue Ellen, personnages de la série télévisée, Dallas.

A l'évocation de ces souvenirs, Mazarine Pingeot, née en 1974, a expliqué que ça l'embarrassait que ces moments familiaux soient évoqués publiquement, alors qu'elle est désormais professeure agrégée et doctoresse en philosophie à l'université Paris VIII à Saint-Denis. "C'est à ce moment-là que je suis vraiment dégoutée. Parce que j'aime bien qu'on m'oublie", a-t-elle expliqué dans un premier temps, avant de poursuivre : "Je vais vous dire, c'est compliqué avec mes étudiants. J'ai un rapport avec eux, une relation de professeur-étudiants. Forcément, ceux avec qui vous avez une relation uniquement fondée sur le travail, l'échange, la transmission, vous voit dans une tout autre posture, une forme d'intimité, ça vous met un peu en porte à faux".

Dans la même émission, Mazarine Pingeot est également revenue sur les critiques qui reviennent régulièrement au sujet de son père décédé, François Mitterrand, qui a longtemps tenté de dissimuler sa double vie, "Les choses qui me blessent encore, ce n'est (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Kate Middleton : les détails de sa fête d'anniversaire en pleine pandémie dévoilés
Brigitte Macron : "mon rôle d'épouse du président me prend beaucoup moins de temps”
Le maire de Saint-André agressé lors du tournage des Anges à la Réunion ! Mélenchon scandalisé
Donald Trump trahi par l'un de ses plus proches collaborateurs... L'hécatombe se poursuit
Marie-Sophie Lacarrau a réclamé de faramineuses indemnités avant de quitter France 2