Mazarine Pingeot : comment sa fille lui met la honte

De son enfance recluse, pour ne pas dire cachée, Mazarine Pingeot a hérité d'une certaine timidité. Discrète, la fille cachée de François Mitterand n'aime pas attirer l'attention sur elle. Heureusement pour elle, si tout le monde connaît son nom, ce n'est pas forcément le cas pour les traits de son visage. Un élément qui n'a pas échappé à sa fille cadette, Marie, 11 ans, qui a pris l'habitude de lui mettre la honte lorsqu'elles prennent les transports en commun, comme l'a confié l'écrivaine sur Europe 1 ce jeudi 28 janvier.

Tout en sachant à quel point cela l'a met mal à l'aise, sa cadette s'amuse en effet à hurler "'Mazarine Pingeot' quand personne ne parle, évidemment", explique l'écrivaine en riant. Et de poursuivre : "Tout le monde dans le métro se retourne et nous regarde. C'est un moment très, très gênant."

Si cette blague ne l'amuse qu'à moitié, Mazarine Pingeot tente pourtant de se montrer conciliante. "Il y a un âge où les enfants vous disent 'Regarde, le monsieur il y a gros nez', et vous mettent super mal à l'aise", indique-t-elle. "Ma fille fait ça, mais elle le fait avec moi." Gênée, l'épouse de Didier Le Bret le reconnaît cependant, cette boutade a tendance à la faire sortir de ses gonds. "Ce n'est pas que je réagis mal. Mais ça me fait toujours un truc. Comme si, tout à coup, on me montrait du doigt", souffle-t-elle. Une impression qui ravive de mauvais souvenirs.

Lire la suite sur le site de GALA

Louise, la petite-fille de Gérard Depardieu, orpheline : "Elle m'épate", confie sa tante Julie
Jacques Villeret : qui est Seny, sa dernière compagne ?
« Ce n’est pas du tir au pigeon » : Christophe Girard sort du silence après son exclusion de la majorité à Paris
« La vieille » : Brigitte Macron en veut toujours à François Hollande
Maïwenn sans filtre sur sa relation chaotique avec Luc Besson