Mayotte : pourquoi le département français est revendiqué par les Comores

© Ali AL-DAHER / AFP

Victoire Cottereau, maitre de conférences en géographie au CUFR de Mayotte, chercheuse associée au laboratoire Migrinter, Poitiers et au laboratoire ESPACE-DEV, Institut de recherche pour le développement (IRD) explique en quoi le différend territorial entre Mayotte et l'Union des Comores demeure un enjeu pour la France.

Le 22 septembre 2022, Assoumani Azali, le président de l’Union des Comores a rappelé lors de 77e Session ordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unis le différend territorial qui oppose son pays à la France concernant l’île de Mayotte. En effet, la souveraineté du plus jeune et du plus petit département français situé dans l’océan Indien est au cœur d’un conflit territorial et l’objet de débats passionnés depuis plusieurs décennies. S’il est incontestable que les quatre îles formant l’archipel des Comores ont une géographie et une grande partie de leur peuplement en commun, il convient de revenir brièvement sur l’histoire de l’archipel pour comprendre les tensions entre Mayotte et ses voisins.

« L’archipel des sultans batailleurs »

Au VIIIe siècle, les îles se peuplent de Bantous agriculteurs et pêcheurs venus d’Afrique ainsi que de commerçants malgaches et d’austronésiens originaires de l’archipel indonésien.

À partir du XIIIe siècle, des familles provenant de Chiraz, en Perse, s’implantent dans l’archipel et s’efforcent d’emblée d’asseoir leur domination, imposent leur culture, et réduisent les populations locales en esclavage. Les îles sont alors gouvernées par des sultans issus des différentes familles chiraziennes. En perpétuelle concurrence, ces monarques organisent régulièrement des expéditions militaires d’une île contre l’autre. Touchées par des troubles violents (pillages, razzias d’esclaves, etc.), les îles sont baptisées « l’archipel des sultans batailleurs...

Lire la suite sur LeJDD

VIDÉO - Gérald Darmanin: "On ne doit pas permettre une attractivité de papiers à Mayotte"