Mayotte : Pourquoi ça « brûle de partout » à Mamoudzou, la capitale de l’archipel

Mayotte : Pourquoi ça « brûle de partout » à Mamoudzou, la capitale de l’archipel

GUérilla - L’archipel est secoué par des scènes de chaos depuis la mort d’un jeune le 12 novembre, frappé à coups de machettes par des jeunes d’un quartier rival

Sur place, des habitants décrivent des scènes de « chaos ». Ce mardi, la députée de Mayotte, Estelle Youssouffa, a lancé un « cri de détresse » sur le « cycle de vendetta », de « barbarie et de terreur » qui sévit sur l’île et ce, dans « l’indifférence générale » à Paris. L’archipel est en effet secoué depuis une dizaine de jours par une vague de violences entre bandes rivales, qualifiée de « guérilla » par un policier sur place. « Des habitants se sont armés de barres de fer et de machettes pour se défendre contre les bandes », ajoute une autre source policière. Et la nuit de lundi à mardi n’a pas été plus calme. 20 Minutes fait le point ce qui se passe dans ce département français de l’océan Indien.

Que s’est-il passé cette nuit à Mayotte ?

Dans le nord de la ville de Mamoudzou, la plus grande de Mayotte, entre les quartiers de Kawéni et de Majikavo, les forces de l’ordre ont tenu à l’écart plusieurs groupes qui voulaient s’affronter. Rebroussant chemin, de petits groupes en ont profité pour agresser des usagers de la route, selon des témoins. A Cavani, le centre urbain de la ville, un groupe de jeunes a cherché l’affrontement avec la police et a dressé un barrage en feu près du tribunal.

Dimanche, déjà, un automobiliste avait été poignardé(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Droit du sol : A Mayotte, les propositions de Gérald Darmanin ne font pas l’unanimité
Mayotte : Gérald Darmanin veut durcir l’attribution de la nationalité aux enfants nés dans le département
Mayotte : Des gendarmes mobiles déployés après des violences, deux magistrates agressées