Mayotte: un lycéen agressé au tournevis lors d'affrontements entre bandes rivales

·1 min de lecture
Le village de M'tsapéré, district de Mamoudzou sur l'île française de Mayotte, dans l'océan Indien, 8 mars 2021. - ALI AL-DAHER / AFP
Le village de M'tsapéré, district de Mamoudzou sur l'île française de Mayotte, dans l'océan Indien, 8 mars 2021. - ALI AL-DAHER / AFP

Un lycéen a été blessé ce jeudi après-midi d'un coup de tournevis à Mamoudzou dans le département de Mayotte, lors d'affrontements entre bandes rivales dans un contexte de regain de violence sur l'île.

Scolarisé au lycée Bamana à Mamoudzou, le chef-lieu du département ultra-marin, le jeune homme a été blessé au niveau de l'omoplate dans l'altercation entre des bandes des quartiers de M'tsapéré et Doujani. Il a été admis au Centre hospitalier de Mayotte, dont il s'est ensuite échappé, selon une source policière.

Les cinq auteurs de l'attaque ont été interpellés par la police nationale. A la suite de ces événements, le lycée Bamana a confiné ses 1500 élèves à l'intérieur de son enceinte pour leur sécurité.

Contexte de violences

Ailleurs dans le département, deux bus scolaires ont subi des jets de pierres à la mi-journée à Combani, dans le centre du département français situé dans l'océan Indien. Et en matinée, des affrontements entre bandes rivales ont également eu lieu à l'intérieur et aux abords du lycée Gustave Eiffel à Kahani (centre-est). Les 2000 élèves ont dû être évacués et le lycée restera fermé jusqu'au 2 novembre.

Ces agressions se produisent alors que les chauffeurs de transport scolaire menacent de se mettre en grève, après trois semaines de droit de retrait en raison de jets de pierre sur leurs véhicules. La commission des lois du Sénat a rendu un rapport sur la sécurité à Mayotte soulignant un contexte de "délinquance très violente essentiellement juvénile".

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles