Mayotte: l'État se mobilise pour atténuer les conséquences économiques du confinement

·1 min de lecture

La situation épidémique est inquiétante à Mayotte, où le taux d'incidence est de plus de 800 cas de Covid-19 pour 100 000 habitants. Un confinement total a d'ailleurs été mis en place le 5 février sur l'île. Pour aider la population mahoraise à faire face, le gouvernement français a pris des mesures d'accompagnement économique.

Une distribution d'aide alimentaire d'urgence sera assurée par l'État pour les plus démunis. Un accès à l'eau potable leur sera également garanti, promet un communiqué commun des ministères français de l'Économie, du Travail et des Outre-mer.

Il s'agit d'un moyen pour favoriser le respect du confinement. Au début du mois, le député Les Républicains (LR), Mansour Kamardine, avait estimé que le confinement n'était pas une solution sur l'île en raison précisément des conditions de vie et des difficultés d'accès à des services de base.

Pour le reste, le plafond de l'aide du Fonds de solidarité double pendant toute la durée du confinement pour atteindre 3000 euros. Cette aide est disponible pour les entreprises de moins de 50 salariés et perdant plus de 50% de leur chiffre d'affaires. Le Fonds de solidarité est aussi maintenu pour toutes les entreprises fermées administrativement.

Les entreprises qui perdent plus de 60% de leur chiffre d'affaire bénéficieront également d'une prise en charge complète de l'activité partielle. Enfin, les charges fiscales et sociales pourront être reportées si l'établissement le souhaite. Les entreprises du tourisme, de la restauration ou de l'événementiel qui ont perdu la moitié de leur chiffre d'affaire ou qui sont fermées administrativement seront même exonérées de cotisations patronales pendant le confinement.

► À lire aussi : France: Mayotte reconfinée pour au moins trois semaines