Mayotte : les habitants terrifiés par une vague de violence sans précédent

C’est un déchaînement de violence qui touche le département de Mayotte. Depuis le week-end dernier, on dénombre trois assassinats à l’arme blanche et une quatrième personne est entre la vie et la mort, note France 3, mardi 26 janvier. Face à cette escalade de l’insécurité, les habitants se sentent oubliés. "Jusqu’à quand on va vivre ça ? On vit où ? Clairement, on est abandonnés", juge un homme abasourdi. Des élèves apeurés Lundi 25, les parents d’élèves ont signifié leur inquiétude en n’envoyant pas leurs enfants dans les écoles de Petite Terre, l’une des îles de l’archipel. Dans un lycée, une trentaine d’élèves seulement étaient présents, contre 1 900 habituellement. "Les enfants ont peur de venir à l’école", explique Antua Abdallah, présidente de l’association des parents d’élèves.