Publicité

Mayotte : cinq personnes ont été condamnées dans le cadre de l’opération Wuambushu

Le procureur de la République de Mayotte, Yann Le Bris, a annoncé jeudi la condamnation de cinq personnes « depuis le début de la semaine dernière ». Ces individus ont été arrêtés dans le cadre de l’opération Wuambushu, visant à lutter contre l’immigration clandestine et la délinquance dans le département ultra-marin. D’autres personnes, « notamment des mineurs », ont été convoquées ultérieurement. Dans le détail, une personne a été condamnée en comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité.

Quatre autres hommes ont écopé de peines allant de trois ans de prison, dont deux ferme, à six ans ferme. Ils ont été jugés en comparution immédiate pour « participation avec arme à un attroupement armé, entrave à la circulation, dégradation de biens et violence sur personne dépositaire de l’autorité publique sans incapacité, de vols ».

Une opération et des heurts

Ces faits se sont produits dans la nuit du 23 au 24 avril derniers à Mamoudzou et à Bandrélé, dans le sud de l’île. L’individu ayant écopé de la peine la plus lourde, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt datant de 2021. Il avait exécuté une « peine de sept ans pour vol avec violence et séquestration », a informé le procureur de la République de Mayotte.

Sur Twitter, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin s’est réjoui de ces récentes condamnations : « À Mayotte, la fermeté paie. Merci aux policiers et gendarmes qui ont mené plusieurs interpellations très importantes ces derniers jours, notamment des chefs de ba...


Lire la suite sur LeJDD