Mayenne: ce que l'on sait de la disparition de la jeune joggeuse qui dit avoir été enlevée et séquestrée

·6 min de lecture

Une lycéenne de 17 ans, disparue lundi après-midi lors de son jogging dans une forêt de Mayenne, est réapparue mardi soir dans un restaurant kebab de Sablé-sur-Sarthe. Elle a confié aux enquêteurs avoir été enlevée et séquestrée par plusieurs ravisseurs, avant de parvenir à prendre la fuite. Sur place, l'enquête de terrain se poursuit.

La jeune fille de 17 ans qui était portée disparue depuis lundi en fin d'après-midi, alors qu'elle était partie courir dans la forêt de Bellebranche en Mayenne, a été retrouvée vivante mardi soir dans la Sarthe, un département limitrophe. Cette adolescente, une lycéenne bien intégrée, s'est réfugiée dans un restaurant kebab après avoir réussi à s'échapper d'une voiture, selon un voisin qui a assisté à la scène. 

· La victime "blessée" et "en état de choc"

L'adolescente, en état de choc, s'est refugiée mardi soir, "ensanglantée" et "en état de choc", dans un kebab de Sablé-sur-Sarthe, une commune située à une dizaine de kilomètres du lieu où elle a disparu lundi. Prise en charge, elle a été transportée à l'hôpital en ambulance. 

Le propriétaire du restaurant kebab où elle s'est présentée a raconté ce mercredi à nos confrères de Ouest France le moment de sa découverte. 

"C'est mon frère, qui est mon associé et avec qui je gère ce commerce, qui a accueilli la jeune fille", explique-t-il. "Cela s’est déroulé peu après 20 h. Il m’a appelé et je suis arrivé une vingtaine de minutes après le début des événements. La jeune avait un peu de sang sur elle. Elle n’était pas bien. Comme en état de choc ou traumatisée. Elle a été accueillie et rassurée dans le restaurant en attendant l’arrivée des pompiers et des gendarmes".

"Blessée" et choquée, elle se trouve ce mercredi en famille, selon nos informations, dans la commune de Saint-Brice, en Mayenne, où elle réside. Lors de son point presse mardi, la procureure de la République de Laval Céline Maigné avait décrit "une jeune fille qui ne présente pas de particularité notable et qui est parfaitement insérée, entourée, sportive, qui poursuit ses études dans un lycée de la région".

· Enlevée et séquestrée par "plusieurs ravisseurs" 

Selon nos informations, dans ses premières déclarations aux enquêteurs, l'adolescente a raconté avoir été enlevée puis séquestrée par "plusieurs ravisseurs" avant de réussir à s'enfuir. Une enquête pour "enlèvement et séquestration" a donc été ouverte et confiée à la section de recherche d’Angers et à la brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Château-Gontier-sur-Mayenne. 

Que s'est-il passé pendant les 24 heures de sa disparition? Pour l'instant, les enquêteurs l'ignorent. L'adolescente n'a pas pu donner beaucoup de précisions sur le lieu où elle a été conduite ni l'identité de ses ravisseurs mardi soir, car elle n'était pas en état de se livrer aux enquêteurs.

· Un jogging dans la forêt

Lundi un peu avant 19 heures, son père contacte la gendarmerie car il n'a pas de nouvelles de sa fille, partie faire son jogging depuis 16 heures dans la forêt de Bellebranche du côté de Château-Gontier-sur-Mayenne et Saint-Brice. "Une activité qui lui est habituelle", selon la procureure. 

"Son père, alerté par la durée de son absence, s'est rendu sur le parcours qu'elle effectue généralement et ne l'y a pas retrouvée", a précisé Céline Maigné lors d'une conférence de presse mardi. "Ses recherches l'ont amené à découvrir différents effets qu'il reconnaît comme appartenant à sa fille et qui sont en cours d'exploitation".

D'après l'application Strava, qui permet de partager ses performances sportives grâce à un suivi GPS, la jeune fille avait l'habitude d'effectuer une boucle d'environ 5 km, en 25 minutes, au nord du bourg de Saint-Brice. Lundi, son parcours s'est interrompu au bout de 5 minutes, à un kilomètre seulement de son domicile, à l'intersection de deux routes dans une zone non boisée, près de la forêt domaniale de Bellebranche.

· L'homme gardé à vue remis en liberté

Un homme d'une quarantaine d'années, en état d'ébriété, a été interpellé lundi puis placé en garde à vue lundi soir, "afin de permettre d'éclaircir son emploi du temps au vu des quelques incohérences lors de ses premières déclarations", a aussi précisé Céline Maigné.

Mais ce dernier a été remis en liberté ce mercredi. "Les investigations réalisées ont permis d’éclaircir les éléments ayant motivé cette mesure et d’écarter l’implication de la personne mise en cause", a écrit le parquet dans un communiqué. 

· Une centaine de gendarmes et enquêteurs toujours mobilisés

Dès lundi soir, un important dispositif de gendarmerie est rapidement déployé: mardi, au plus fort des recherches 200 militaires étaient ainsi mobilisés dans cette zone étendue et difficile d'accès. Et au lendemain de la réapparition de la jeune fille ce mercredi, les investigations se poursuivent. Une centaine de gendarmes et d'enquêteurs sont toujours mobilisés dans la région pour tenter de mettre la main sur son ou ses ravisseurs. 

Selon nos informations, les forces de l'ordre ont pour mission de sécuriser le périmètre, de faire de la recherche, des investigations judiciaires et scientifiques. Ils effectuent notamment du porte à porte afin de recueillir des indices auprès du voisinage: des comportements suspects éventuellement repérés ou d'autres détails qui pourraient être utiles à l'enquête.

Mardi soir, une équipe cynophile a aussi été aperçue par notre envoyé spécial à Sablé-sur-Sarthe, en train de faire des tours du quartier autour du restaurant, avec un chien pisteur reniflant un tissu. 

· Ses voisins et ses proches "soulagés"

Dans la commune de Saint-Brice, les habitants sont nombreux à avoir fait part de leur soulagement à notre micro après que l'adolescente a été retrouvée vivante. "C'est un plaisir immense!", s'est ainsi réjoui André Boisseau, le maire. "Je me mets à la place des parents qui devaient être très très heureux d'avoir ce dénouement là".

"On est rassurés, c'est un soulagement inouï", confie une voisine, émue. "J'ai des enfants de 12 et 13 ans (...) et quand j'ai appris qu'elle avait été retrouvée j'en aurait presque pleuré parce qu'on se met à la place des parents. C'est affreux".

Ses camarades de classe, eux aussi, ont partagé leur émotion, non sans rappeler l'inquiétude qui a été la leur depuis lundi. "On en a beaucoup parlé, on se demandait comment ça s'était passé, si elle allait bien, son ressenti", a notamment confié une jeune camarade de lycée de la victime à BFMTV. Une cellule d'écoute a été mise en place au sein de l'établissement scolaire.  

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Joggeuse retrouvée vivante en Mayenne: l'homme gardé à vue mis hors de cause

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles