En Mayenne, désert médical, la lutte contre le coronavirus est compliquée

Atelier des modules, franceinfo
·1 min de lecture

À Chailland, village de Mayenne d’un millier d’habitants, il n’y a plus aucun médecin traitant depuis presque un an. C’est compliqué en pleine pandémie de coronavirus et ça l'est d'autant plus avec la campagne de vaccination qui débute. "Il faut se débrouiller et trouver un médecin à l’extérieur de la commune, ce qui n’est pas toujours facile", explique un habitant début janvier 2021.

2 000 patients rien que pour un médecin

Pour trouver un médecin généraliste, il faut notamment se déplacer jusqu’au pôle de santé du pays de Meslay-Grez, qui regroupe trois généralistes déjà submergés par la demande et encore plus avec les vaccinations contre le coronavirus. Le Dr Delahaye gère plus de 2 000 patients, trois fois plus que la moyenne nationale. Et depuis plusieurs jours, de nouveaux patients l’appellent. La plupart n’a pas de médecin traitant, ce qui est impératif pour obtenir le vaccin. "On aimerait organiser un centre de vaccination pour les patients sans médecin traitant", explique le médecin.

Pour pallier à ces demandes, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé trois centres de vaccination par département à partir du lundi 11 janvier. Un nombre insuffisant pour l’association des citoyens contre les déserts médicaux, car en Mayenne, une personne sur trois n’a pas de médecin traitant. L'association préconise (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi