Maxime Switek : "Il y avait quelque chose surréaliste dans le fait d’avoir Pierre Lescure à mes côtés dans C à vous"

·1 min de lecture

Pierre et Lescure, c’est un peu comme Docteur Jekyll et Mister Hyde ?

Maxime Switek : Au contraire ! Pour moi, Pierre explique Lescure. Il n’y a pas d’opposition entre les deux. Il y a les passions d’enfance de Pierre qui explique ce qu’est devenu Lescure. Avec Philippe Lézin, le co-réalisateur, nous voulions montrer que tout ce qui a fait l’enfance de Pierre, sa passion pour les États-Unis, son appétence pour les Éclaireurs de France, le travail en équipe… ont fait ce qu’est devenu Lescure. Il a toujours voulu mélanger dans sa carrière le journalisme, la curiosité, et des choses qui pouvaient paraitre plus légères à l’époque comme la musique et le cinéma.

Qu’avez-vous découvert sur l’un et l’autre en co-réalisant ce documentaire ?

Je ne connaissais pas son histoire familiale. Ses parents se sont séparés quand il était très jeune. Mais chaque membre de sa famille l’a nourri de sa passion personnelle. Toute sa curiosité et sa joie de vivre sont leur héritage.

Vous êtes un enfant des années télé Lescure ?

Bien sûr. Je suis né en 1980. Ado, je me souviens de l’arrivée de Canal+ à la maison, le fait de pouvoir regarder tant de films, les matchs de foot, l’excitation chaque mois lorsqu’on recevait le petit magazine de la chaine...

À lire également

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi