Maxime Lucu : « Je sais que j'ai une carte à jouer sur cette tournée »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Maxime Lucu : « Je sais que j'ai une carte à jouer sur cette tournée »
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Maxime Lucu et Dylan Cretin seront probablement titulaires lors de la tournée estivale au Japon (2 et 9 juillet) en raison de l'absence de la majorité des Chelemards, mis au repos. Présents en conférence de presse mercredi à Marcoussis, tous deux étrennent un nouveau statut avec le maillot tricolore.

« En l'absence des cadres mis au repos, avez-vous le sentiment que votre influence au sein du groupe s'est élargie ?
Dylan Cretin : Ceux qui connaissent le système comme Max ou moi doivent aider à ce que tout le monde digère vite le système de jeu, le langage différent de celui du club, les annonces. Max plus particulièrement avec les trois quarts, moi avec les avants et la touche. On essaye de mettre les nouveaux le plus possible à l'aise.

Tout s'est très bien passé, avec seulement deux entraînements collectifs dont beaucoup de joueurs qui découvraient Marcoussis. Ils se sont vite mis dans le moule et les entraînements collectifs sont très bons depuis le début de la semaine. Le contenu des séances est très dense, le staff ne s'en cache pas, mais il dit bien qu'il choisit des joueurs capables d'emmagasiner les informations et de les retranscrire à haute vitesse à l'entraînement.

Maxime Lucu : J'attends de voir (s'il va débuter) mais je me prépare pour et je m'entraîne pour. Les rôles ont toujours été clairs et évidents. Maintenant je sais que j'ai une carte à jouer sur cette tournée. Il faut que je fasse de bons entraînements à l'image de ce que j'essaie de faire depuis un an et être au service du groupe. Ensuite, si on me fait débuter, je donnerai tout en me disant que c'est une opportunité de me montrer un peu plus.

lire aussi

Charles Ollivon capitaine des Bleus pour les test-matches au Japon

Dylan, ressentez-vous ce changement de statut au sein du groupe ?
Dans la préparation, ça ne change rien. Le rôle de finisseur est différent car cela se passe sur des plus petites durées en match. Il faut tout donner sur un petit temps, ce n'est pas évident...

Maxime Lucu

« On sait que certains ne participeront pas. Il y aura des déçus mais ils auront été hyper-importants pour performer au Japon »


Maxime Lucu : On est 42. C'est toujours compliqué en partant en tournée pour deux matches de faire jouer tout le monde. On sait que certains ne participeront pas. Mais depuis trois ans, on voit bien que le groupe entier est important. On a besoin de tout le monde lors des entraînements et c'est ce qui nous permet de faire de grosses performances en match. Il y aura des déçus mais ils auront été hyper-importants pour performer au Japon.

lire aussi

Thibault Giroud : « On a privilégié le choix de joueurs mobiles » pour les matches au Japon

Maxime Lucu : Exactement. C'est le lot de chaque saison. Il y a un an, j'étais à la maison en train de regarder les matches. J'ai travaillé pour essayer de revenir, j'ai réussi à intégrer le groupe pour l'Autumn Cup et le Six Nations. Des contre-performances peuvent mener à l'éclosion de d'autres joueurs. On voit qu'il y a énormément de concurrence, que ce soit à mon poste ou d'autres. En un an ou même dès maintenant, on sait que notre place sera prise. Il y a énormément de joueurs qui méritent d'être en équipe de France.

Dylan Cretin : J'attends les compositions pour être sûr (sourires). J'ai goûté à tout, de la position de regarder les matches devant la télé à celle de finisseur ou titulaire. Ce sont des matchs à préparer de la même manière. Il faut être bon aux entraînements et lorsqu'on a la chance de porter le maillot, on souhaite le garder au maximum et faire de grosses prestations. Je trouve que la concurrence est très positive dans ce groupe, ça nous donne envie de dépasser les autres. Quand on voit que les autres sont bons, on a envie d'être meilleur. Plus il y aura de concurrence, plus cette équipe sera forte. »

lire aussi

Pourquoi les Bleus n'ont toujours pas de diffuseur pour leur tournée au Japon

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles