Maxima des Pays-Bas : La belle histoire des nouveaux souverains des Pays-Bas

Dans son allocution télévisée, la reine Beatrix a affirmé publiquement sa confiance envers son fils et sa belle-fille, qui, dit-elle, vont désormais mettre tous leurs talents au service de leur pays. La consécration d'un couple qui a su gagner le respect de ses compatriotes. Et d'une formidable love story.

Eduquée au collège bilingue de Northlands, un établissement fréquenté par les adolescentes issues des meilleures familles de Buenos Aires, et diplômée d’économie à l’Université catholique de la capitale argentine, Maxima quitte son pays natal en 1996 pour s’établir à New York, où elle choisit de mettre sa connaissance des marchés d’Amérique latine au service de plusieurs grandes sociétés bancaires. Au cours de l’été 1999, elle fait la connaissance du prince d’Orange lors d’un séjour chez des amis communs à Séville. L’histoire est en marche.
Bientôt, la presse se fait l’écho de leur liaison. Les associations de défense des droits de l’homme et les représentants des principaux partis du royaume exhument le passé encombrant du père de la jeune femme, Jorge Zorreguieta, Secrétaire d’état à l’Agriculture et à l’Elevage du gouvernement du général Jorge Videla entre 1976 et 1981. En dépit des louables efforts des médias sud-américains pour minimiser la participation de ce « simple bureaucrate » à la junte militaire – responsable de 30 000 décès et « disparitions » en sept années de pouvoir –, les sujets de la reine Beatrix s’interrogent sur ces nouvelles amours princières. Les politiciens de tous bords rappellent que Willem-Alexander doit, ainsi que la Constitution l’y oblige, obtenir l’autorisation du Parlement avant de se marier. Généalogistes et historiens ont beau mettre en avant la princesse Inca et les quelques rois de Castille que Maxima compte au nombre de ses illustres ancêtres, rien n’y fait.

Ce n’est pourtant pas la première fois que les héritiers de la Maison royale d’Orange-Nassau se heurtent, dans ce domaine, à l’hostilité de leurs concitoyens. En (...)

Lire la suite sur gala.fr

Maxima des Pays-Bas : La belle histoire des nouveaux souverains des Pays-Bas
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.