«Mauvaise odeur corporelle»: la compagnie American Airlines accusée de racisme

L'American Airlines serait-elle raciste ? Aux États-Unis, trois hommes noirs ont saisi mercredi 29 mai un tribunal de New York. Ils accusent la compagnie aérienne de discrimination raciale, après avoir été exclus d'un avion avec cinq autres Afro-Américains, sous-prétexte d'une « mauvaise odeur corporelle ». Une expérience traumatisante pour les trois plaignants, qui réclament des dédommagements.

La vidéo de l'incident a fait le tour des réseaux sociaux : trois hommes noirs, Emmanuel Jean Joseph, Alvin Jackson, Xavier Veal, ainsi que cinq autres hommes afro-américains, forcés de quitter un avion qui allait décoller pour New York.

Selon un employé d'American Airlines, un collègue se serait plaint de leur « mauvaise odeur », invitant donc les huit hommes à prendre un autre vol. Mais faute d'appareil disponible, ils regagnent finalement leur place sous le regard accusateur des autres passagers.

Les faits remontent à janvier dernier. Cinq mois après cette expérience humiliante, trois des huit victimes ont donc décidé de rassembler leurs témoignages et intenter un procès contre la compagnie aérienne pour discrimination raciale.

En réponse, American Airlines dit prendre « très au sérieux toutes les allégations de discrimination », et indique qu'une enquête interne est ouverte.

Ça n'est pas la première fois que la compagnie aérienne est dans la tourmente pour des questions raciales. En 2017, elle avait déjà dû s'excuser auprès de deux basketteurs noirs expulsés d'un avion après avoir été accusés à tort d'un vol de couvertures.

Pour les trois plaignants, il était donc important de médiatiser cette affaire, afin que la compagnie soit condamnée au-delà d'une simple sanction financière.


Lire la suite sur RFI