Il fait une mauvaise blague sur un forum de jeu vidéo en ligne et finit en garde à vue

·1 min de lecture
Le jeune homme a fait l'objet d'un signalement sur la plateforme interministérielle PHAROS (Photo : PHILIPPE HUGUEN / AFP via Getty Images)

Lancée sur un forum de jeu vidéo, la mauvaise blague d'un étudiant âgé de 21 ans lui a valu un passage à la gendarmerie.

En termes de canular, on a vu mieux. Ce dimanche 22 août, un étudiant âgé de 21 ans résidant à Angoulins (Charente-Maritime) a reçu dans la soirée la visite des gendarmes, après avoir annoncé sur un forum de jeu vidéo en ligne qu'il allait commettre un attentat.

Comme le rapporte Sud Ouest, c'est à la suite d'un signalement effectué par un internaute qui se trouvait sur le forum auprès de PHAROS, la plateforme interministérielle dédiée à ce type de menaces, que l'information est remontée à la gendarmerie locale, qui a identifié l'auteur du message grâce à son adresse IP.

Aucun lien avec une quelconque organisation terroriste

Le jeune homme a donc été interpellé, mais a rapidement expliqué aux gendarmes qu'il s'agissait seulement d'une blague, apparemment inspirée par le film 99 Francs, tiré du roman du même nom. Ses explications n'ont pas empêché le plaisantin de passer quelques heures en garde à vue, le temps que les gendarmes vérifient ses dires.

Après avoir constaté que l'individu n'avait aucun lien de quelque sorte que ce soit avec une organisation terroriste, et par ailleurs aucun antécédent judiciaire, les militaires l'ont remis en liberté. Sa blague de très mauvais goût lui vaudra cependant une convocation devant le tribunal correctionnel de La Rochelle "pour divulgation de fausses informations afin de faire croire à une destruction dangereuse", précise Sud Ouest.

VIDÉO - Victime d'une blague de mauvais goût, Mimie Mathy réplique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles