Mauritanie: une fuite dans la presse révèle l'ampleur de la fortune de Mohamed Ould Abdel Aziz

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Alors que les mauritaniens s’attendaient à l’annonce d’une date pour le début du procès de l'ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz, accusé de crimes économiques avec dix autres dignitaires de son régime, les conclusions du juge en charge de l'enquête, dont la fortune de l'ex-chef d'État, ont fuité dans la presse locale.

90 millions de dollars illégalement acquis, c'est, selon les conclusions du rapport du juge chargé de l'investigation au pôle anticorruption cité dans la presse locale, la fortune de l'ancien président mauritanien.

Avec sa famille, il possèderait 17 maisons, 468 terrains, plusieurs troupeaux de moutons et des milliards en billets mauritaniens sur plusieurs comptes en banque. L'ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz prenait, toujours selon le rapport, des commissions sur des contrats publics.

Il aurait également usé de son pouvoir et de son influence pour violer la loi. Ainsi, sa déclaration faite en 2010 à sa prise du pouvoir et celle faite à la fin de son second mandat en 2019, devant le comité de transparence de la vie publique, ne laissent aucun doute sur son enrichissement illicite, selon le juge.

Toutes ces accusations, les avocats de l'ex-chef d'État les réfutent : « Il faut d'abord que la justice prouve que l'ancien président possède cet argent avant de lui en demander l'origine », a réagi l'un de ses défenseurs qui dénonce des fuites qui vont à l'encontre de la présomption d’innocence de son client.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles