Mauricette, Mehdi, Marie-Corentine... Qui sont les Français cités par Emmanuel Macron lors de ses vœux ?

Clément Boutin
·4 min de lecture

Emmanuel Macron a, de manière inédite, rendu hommage, lors de ses vœux du 31 décembre, aux Français et aux Françaises qui ont été "la plus grande fierté" du pays lors de la crise du coronavirus.

"Nous ne vivons pas un 31 décembre comme les autres". Ce jeudi, lors de ses traditionnels vœux aux Français, Emmanuel Macron est revenu sur l'année particulière qu'a traversée la France, marquée par le coronavirus. Mais "l'année 2020 ne se résume pas à l'épidémie", a-t-il assuré.

"2020 a aussi à mes yeux révélé des parcours exemplaires qui sont autant de boussoles pour les temps à venir. Notre plus grande fierté, ce sont les Françaises et les Français, vous", a assuré le chef de l'État.

Il a ensuite pris le temps, de manière inédite, d'égrener les noms et les parcours de ceux et celles qui ont marqué l'année.

· Marie-Corentine

Marie-Corentine, 24 ans, est une infirmière fraîchement diplômée, originaire de Limoges. Elle "n'a pas hésité à tout quitter pour prêter main forte aux équipes de l'hôpital de Créteil débordés par l'afflux des malades du virus", a rappelé le chef de l'État.

· Jean-Luc

Jean-Luc est chauffeur-éboueur en Guyane. Avec ses collègues, Anthony et Maxime, ils n'ont jamais cessé de travailler depuis le début de la pandémie.

"Au plus fort de la crise, ils ont constitué cette deuxième ligne qui a permis au pays de continuer à vivre et à la vie de continuer", a souligné le président.

· Gérald

Gérald est un entrepreneur près d'Angers. Pour faire face à la demande de masques, il a, avec ses salariés, "réussi la prouesse d'ouvrir ses usines 7 jours sur 7, 24 heures sur 24 et, plus récemment, d'en installer une autre en un temps record", s'est enthousiasmé le locataire de l'Élysée.

· Lucas

Lucas, 11 ans, habite Béthune. Lorsqu'il a découvert la situation d'isolement des personnes âgées atteintes du Covid-19 dans l'hôpital de sa ville, "il n'a pas hésité une seconde et a fait don de sa tablette pour leur permettre de communiquer avec leurs proches et de retrouver le sourire", a raconté Emmanuel Macron.

· Rosalie

Rosalie est libraire à Bagnolet, en Seine-Saint-Denis. Le président a mis en avant son sens de l'innovation, cette dernière "a su mettre en place un site Internet pour permettre la vente à emporter lors des semaines les plus dures et les clients à Noël ont répondu présents".

· Romain

Romain est gendarme à Tende, dans les Alpes-Maritimes. Emmanuel Macron a rappelé que dans la nuit du 2 au 3 octobre, il a, au péril de sa vie, permis de sauver 70 résidents d'une maison de retraite menacée par les inondations.

· Arno Mavel, Cyrille Morel et Rémi Dupuis

Le président a eu un mot pour Arno Mavel, Cyrille Morel et Rémi Dupuis, les trois gendarmes tués la semaine dernière dans le Puy-de-Dôme alors qu’ils portaient secours à une femme victime de violences conjugales.

· Tanerii Mauri, Dorian Issakhanian et Quentin Pauchet

Le chef de l'État a également salué la mémoire de Tanerii Mauri, Dorian Issakhanian et Quentin Pauchet , les trois militaires morts lundi dernier en opération au Mali. "Ils sont des héros de la Nation", a-t-il souligné.

· Medhi

Medhi est professeur de sciences économiques et sociales dans les quartiers Nord de Marseille. Il a organisé, quelques jours après l’assassinat de Samuel Paty, un cours sur la laïcité.

"Avec courage, il est alors revenu auprès de ses élèves sur nos valeurs, leur histoire. Assumant cette haute mission de notre école, de nos enseignants: faire des républicains", a commenté le locataire de l'Élysée.

· Wendie Renard

Wendie Renard est footballeuse au sein de l'Olympique lyonnais. Si, comme tous les sportifs amateurs et professionnels, "elle a vécu une saison difficile", elle a "puisé en elle la force d’âme d’aller remporter avec son club de toujours une 7ème Ligue des champions", a tenu à rappeler Emmanuel Macron. Un record qui a permis aux Français de "rêver dans cette période grise".

· Mauricette

Mauricette, 78 ans, est la dernière personne que le président a évoquée. Elle a été, dimanche dernier, la première Française à se faire vacciner contre le Covid-19, à l'hôpital René-Muret de Sevran, en Seine-Saint-Denis. Elle a, pour Emmanuel Macron, envoyé "contre l’obscurantisme et le complotisme un magnifique message d’espoir pour l’année qui s’ouvre".

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu pourrait également vous intéresser :