Mauricette M., la première personne vaccinée en France contre le Covid-19, avait-elle donné son consentement ?

Benoît Zagdoun
·1 min de lecture

Quelques mots qui changent tout. A 78 ans, Mauricette M. est devenue dimanche 27 décembre la première personne vaccinée contre le Covid-19 en France. La vaccination de cette pensionnaire de l'unité de soins de longue durée de l'hôpital René-Muret de Sevran, en Seine-Saint-Denis, a été retransmise en direct sur les chaînes d'information en continu. Et une petite phrase prononcée par la septuagénaire a fait tiquer de nombreux téléspectateurs. Au moment où l'infirmière s'apprêtait à la vacciner, Mauricette M. a semblé dire : "Ah, il faut faire un vaccin ?"

L'extrait vidéo a été abondamment partagé et commenté sur les réseaux sociaux. Alors que la délicate question du recueil du consentement des personnes âgées dépendantes se pose, de nombreux internautes y ont vu la preuve que la première vaccinée française n'avait en réalité pas consenti à cet acte médical et n'était pas consciente qu'elle allait être vaccinée. Le défenseur du Frexit et ancien candidat à la présidentielle François Asselineau a ainsi dénoncé dans un tweet "un abus de faiblesse". L'ex-membre du bureau national du Rassemblement national Jean Messiha a lui estimé que "cette dame [qui] semble complètement perdue" était la "première d'une longue série de cobayes du troisième âge". Qu'a vraiment dit Mauricette M. ? A-t-elle réellement donné son consentement ? La (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi