Matthieu Valet, nouvel eurodéputé RN, a bien failli se présenter sous l’étiquette Renaissance en 2022

Matthieu Valet, policier et ex-syndicaliste, annonce sur CNews ce 9 avril rejoindre la liste du Rassemblement national pour les européennes
Matthieu Valet, policier et ex-syndicaliste, annonce sur CNews ce 9 avril rejoindre la liste du Rassemblement national pour les européennes

POLITIQUE - De Renaissance au Rassemblement national, il y a qu’un pas… pour Matthieu Valet en tout cas. Selon des informations de RTL, le tout nouvel eurodéputé RN et ancien syndicaliste était en pourparlers avec la majorité présidentielle il y a un peu moins de deux ans, en vue des élections législatives de 2022.

Front populaire : la carte des circonscriptions aux législatives 2024 pour chaque parti de l’union à gauche

« Visiblement, j’étais tellement bon que la Macronie voulait absolument me recruter (...). Ils m’ont effectivement fait une proposition », s’est expliqué l’intéressé ce vendredi 14 juin sur le plateau de BFMTV. Une proposition qu’il aurait immédiatement « déclinée ». « Je n’ai pas demandé quoi que ce soit », insiste l’ancien l’ex-porte-parole du Syndicat indépendant des commissaires de police.

Pourtant, un cadre de Renaissance a confié à RTL : « Il voulait nous rejoindre à tout prix ! » On apprend même qu’il aurait pu défier son actuelle patronne, Marine Le Pen, dans sa circonscription du Pas-de-Calais. Matthieu Valet aurait dans un premier temps accepté avant de faire marche arrière quelques jours tard.

Avec l’arrivée en avril dernier du très médiatique commissaire sur sa liste aux élections européennes, le Rassemblement national entendait préempter la question sécuritaire et poursuivre son processus de normalisation déjà largement avancé.

À voir également sur Le HuffPost :

Législatives 2024 : la naissance du Front populaire déclenche un concours d’affiche sur Internet

Législatives 2024 : Face au Front Populaire, Julien Bayou retire finalement sa candidature à Paris