Matteo Salvini, en plein drame à Gênes, n'aurait peut-être pas dû se réjouir de cette "bonne nouvelle"

Matteo Salvini n'aurait peut-être pas dû se réjouir de cette "bonne nouvelle" en plein drame à Gênes.

ITALIE - Il est des fois où il vaut mieux se taire. Le ministre de l'Intérieur italien, Matteo Salvini, a particulièrement indigné, mardi 14 août, sur Twitter, après la tragédie du pont Morandi, à Gênes. Alors que l'écroulement d'un viaduc génois a fait au moins une quarantaine de morts, le leader de la Ligue a posté un message sur les réseaux sociaux à propos d'une "bonne nouvelle" en ce jour de deuil: l'Aquarius, bateau de sauvetage transportant 141 migrants, n'ira pas en Italie.

Le navire de SOS Méditerranée était dans l'attente depuis plusieurs jours d'un port sûr dans lequel accoster et débarquer les migrants sauvés des eaux près de la Libye. Après des jours de tergiversations, Malte -qui était l'un des ports sûrs les plus proches du bateau avec les ports italiens- a décidé d'ouvrir ses portes. La France a quant à elle proposé d'accueillir 60 personnes, l'Espagne 60 également et le Portugal 30.

De son côté Matteo Salvini, qui avait prévenu que l'Aquarius "ne verra jamais un port italien", s'est réjoui de la nouvelle et en a profité pour rappeler qu'il tenait bien ses promesses de campagne.


"Par un jour si triste, des bonnes nouvelles. L'ONG AQUARIUS se rendra à Malte et les migrants à bord seront répartis entre l'Espagne, la France, le Luxembourg, le Portugal et l'Allemagne. Comme promis, pas en Italie, nous en avons déjà fait assez. Des mots aux faits!"

Dans les commentaires, de nombreuses personnes se sont révoltés de cette annonce.

Retrouvez cet article sur le Huffington Post