Mattel: Resultats plombés par les stocks, chute du titre

(Reuters) - Mattel a annoncé jeudi une perte trimestrielle beaucoup plus marquée que prévu ainsi qu'une baisse de ses ventes, sous le coup notamment d'une demande mitigée des détaillants pour les marques phares du fabricant de jouets américain, telles que Barbie et Fisher Price.

L'entreprise, dont le titre cédait plus de 5% dans des échanges d'après-Bourse, a également pâti d'importants rabais consentis pour écouler les stocks d'invendus remontant à la période des fêtes.

Dans le sillage de l'action Mattel, le titre du concurrent Hasbro, qui publie ses résultats lundi, cédait 3%.

Fin janvier, le numéro un mondial du secteur devant le danois Lego, avait prévenu que la faiblesse des ventes constatée lors de la période des fêtes allait peser sur ses performances commerciales du premier trimestre.

Mais l'impact du mauvais trimestre des fêtes est plus important que ce qu'avaient prévu aussi bien les investisseurs que l'entreprise elle-même.

"Ce que nous n'avions pas anticipé, c'est l'impact prolongé des stocks des détaillants", a dit à Reuters Margo Georgiadis, devenue directrice générale de Mattel en février.

"Cela affecte surtout l'Amérique du Nord et quelques marchés en Europe", a-t-elle poursuivi, notant que l'entreprise avait quasiment écoulé tous ses stocks excessifs.

Le chiffre d'affaires a baissé de 15,4% sur la période, à 735,6 millions de dollars (687 millions d'euros), accusant son recul le plus prononcé depuis 2009.

Les analystes financiers avaient anticipé 801,4 millions de dollars, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

La perte nette de Mattel s'est creusée à 113,2 millions de dollars sur la période contre -73 millions il y a un an. Hors éléments exceptionnels, la perte est de 0,32 dollar par action contre un consensus de -0,17 dollar.

Le groupe a précisé que les ventes de Barbie avaient baissé de 13% sur les trois premiers mois de l'année, accusant leur deuxième repli trimestriel consécutif alors qu'elles avaient auparavant augmenté pendant trois trimestres de suite.

Les livraisons de Fisher Price ont de leur côté reculé de 9%.


(Sruthi Ramakrishnan à Bangalore, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages