Mattéo, Marjorie, Alisha... Les règlements de compte entre mineurs se multiplient

·1 min de lecture

Il s’appelait Mattéo, il avait 17 ans et il a été tué d’un coup de couteau la semaine dernière à Champigny-sur-Marne. Une marche blanche est organisée dimanche après-midi dans cette ville du Val-de-Marne pour lui rendre hommage. Un cas qui rappelle celui de Marjorie, 17 ans, tuée dans des circonstances similaires à Ivry, une autre ville du département. Pour elle, c’était samedi qu’un hommage était rendu. Début mars, c'est Alisha, une adolescente de 14 ans, qui était violemment frappée par deux jeunes et jetée à la Seine à Argenteuil. Ces trois cas, rapprochés, illustrent une montée inquiétante de la violence chez les mineurs.

"On n’est pas toujours rassurés de les savoir dehors"

Pendant l’hommage rendu à sa petite sœur Marjorie samedi, Cynthia a rappelé que les homicides de jeunes mineurs se sont multipliés ces derniers mois : "Nous ne sommes pas seuls, et nous devons tout faire pour que ce genre de drame ne se reproduise pas. Mobilisons-nous !", a-t-elle lancé devant son micro. Une angoisse pour Delphine, maman de deux collégiens, venue assister à ce rassemblement. "On n’est pas toujours rassurés de les savoir dehors, même s’il ne se passe rien. Aujourd’hui, ça devient encore plus compliqué", estime cette mère de famille auprès d’Europe 1.

>>Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

Démarrer la prévention dès l'école primaire

La cible est toute trouvée pour Claire : les réseaux sociaux où la violence se banalise. Elle a tenu à venir à l'hommage rendu...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles