"Ce matin-là" : l’écriture claire et tendre de Gaëlle Josse se penche sur le burn-out

Carine Azzopardi
·1 min de lecture

Le nouveau roman de Gaëlle Josse, Ce matin-là, était attendu en cette rentrée d’hiver 2021. L’histoire de Clara, 35 ans, victime d’un burn out, et sur le chemin de la rédemption, est touchante et universelle. Ce court roman, d’une justesse remarquable, est dans la droite ligne des ouvrages qui ont installé Gaëlle Josse dans le paysage littéraire français, comme Une longue impatience, ou Le dernier gardien d’Ellis Island, qui avaient reçu plusieurs prix. Ce matin-là, de Gaëlle Josse, est publié le 7 janvier 2021 aux éditions Notablia.

L’histoire : Un matin, la voiture de Clara ne démarre pas. Un moteur en panne, et c’est toute la vie millimétrée de la jeune femme qui va se gripper. Clara est une battante. A 35 ans, elle possède en apparence tout ce dont on peut rêver : un travail bien payé avec des responsabilités, un appartement agréable, un amoureux attentif, et des parents certes un peu envahissants, mais préoccupés par son sort. Sauf que parfois, les apparences ne suffisent pas. Un matin donc, quand la voiture ne démarre pas, Clara se retrouve incapable d’appeler un garagiste, de prévenir son travail, voire d’envoyer un simple SMS à son compagnon. Elle s’effondre, son corps s’effondre, et plus rien ne suit. Le néant.

Des situations qui (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi